Connexion

Syndicate content

La presse sauve des vies

vendredi, 15 octobre, 2010 - 10:46

Images chocs, thèmes tabous, questions directes et réponses fermes. Entre février 2001 et janvier 2002, le Diario de Noticias (DN) – le Quotidien des nouvelles – a bousculé les idées reçues avec sa campagne Estrada viva (la route en vie).

Une pleine page quotidienne consacrée à la sécurité routière – ou à son absence – pendant deux ans, puis une page par semaine les deux années suivantes : le DN, très respectable quotidien de référence au Portugal, venait de se lancer dans le lobbying. « Un lobbying voulu par la direction de l’époque et assumé par l’ensemble de la rédaction », explique Paula Sanchez qui a un temps coordonné la rubrique. Des centaines d’articles dérangeants comme cette “une” (ci-dcontre) sur les erreurs “comptables” de la Direction générale des routes (DGV). Estrada viva a contraint les politiques à prendre des mesures et les conducteurs à prendre leurs responsa­bilités. La fin du fatalisme a fait passer le nombre de tués sur les routes de 2 000 en moyenne par an à 776. Pourtant, près de dix ans après la campagne du DN, le Por­tu­gal ne prend toujours pas en compte la mortalité trente jours après l’accident. Mais la norme européenne sera adoptée l’an prochain.




Mots clés
,
Pays