Connexion

Syndicate content

Un site web contre le harcèlement scolaire

lundi, 4 octobre, 2010 - 10:27

Les élèves auteurs des tueries à l’école de 2007 et 2008 étaient d’anciennes victimes du harcèlement scolaire. Les autorités finlandaises mettent le paquet sur la prévention de cette pratique par des jeux de rôles et des questionnaires accessibles sur un site spécialisé.

KIVa est un programme antiharcèlement à l’école, lancé à la rentrée scolaire finlandaise d’août par le professeur en psychologie Christina Salmivalli, mandatée par l’Éducation nationale. En plus de leçons spéciales et de campagnes spécifiques, KIVa comprend un site Internet (www.kivakoulu.fi) destiné aux élèves, une fois rentrés chez eux.

Pour les autorités finlandaises, il était temps de réagir après les tragiques fusillades de 2007 (Jokela) et 2008 (Kauhajoki) qui ont fait une vingtaine de morts, dont les deux tueurs, dans deux établissements scolaires. Suite à ces tragédies, l’enquête a mis en lumière le harcèlement répété dont avaient été victimes les deux jeunes tueurs au stade de l’école primaire et du collège, longtemps avant de passer à l’acte.

Désamorcer toute tentative de harcèlement

Considérant donc que l’impact du harcèlement était plus déstabilisant sur les enfants de 7 à 15 ans, Madame Salmivalli et son équipe ont eu l’idée d’incorporer un jeu et un questionnaire à leur site Internet :

En Finlande, harceler un autre élève consiste le plus souvent à l’exclure du groupe dominant, à le tenir à l’écart et à l’ignorer. Curieusement, on constate le même phénomène dans les pays nordiques et baltes : un groupe majoritaire contre un individu esseulé, explique Christina Salmivalli. Le jeu que l’on trouve sur le site kivakoulu.fi fait participer l’enfant en le mettant virtuellement en situation. Son contenu vise à responsabiliser, désamorcer et faire échouer toute tentative de harcèlement. En outre il pousse les enfants isolés à se resocialiser.

Quant au questionnaire, au cours du premier mois de l’année scolaire, chaque enfant doit le remplir sur une page Internet personnalisée à laquelle lui seul a accès par le biais d’un mot de passe. Ce questionnaire permet à l’enfant de donner les informations les plus précises possibles sur l’atmosphère de sa classe, sur les camarades avec lesquels il a de bons rapports, sur les notions de respect mutuel, codes et rituels de communication. En résumé, la ligne du site est de sensibiliser aux dangers entraînés par le harcèlement des autres, de générer de la compréhension envers les victimes, de trouver collectivement des stratégies pour soutenir les camarades brimés et les défendre, enfin de doter les victimes potentielles d’une capacité d’autodéfense.

Au lieu de tenir un grand discours moralisateur, nous avons choisi d’utiliser notre site Internet comme réponse directe à des situations concrètes. Par ce moyen, nous nous adressons aussi personnellement à chaque élève, estime Christina Salmivalli.

Pour l’année scolaire 2008-2009 1 400 établissements et 300 000 jeunes Finlandais sont concernés.




Mots clés
, , , , , ,
Pays