Connexion

Syndicate content

Vendanges cinématographiques

vendredi, 8 octobre, 2010 - 17:35

Les Vendanges cinématographiques du Douro se déroulent au milieu des vignes de Porto. Paysage grandiose mais l’exiguïté des routes et des villages rendent l’organisation acrobatique.

Pierre après pierre, murs après murs, dans la fournaise des étés et le froid mordant des hivers, les habitants de la vallée du Douro ont façonné leur univers. En créant des terrasses arrachées au néant, ils ont pu faire pousser la vigne qui donne naissance au célèbre vin de Porto. La région de production est située à plus de cent kilomètres de la ville côtière éponyme qui a assis la réputation du vin liquoreux. Le paysage est grandiose : les parcelles de vigne qui s’étagent sur les collines jouent à l’équilibriste au-dessus du fleuve d’or dont les rives sont ponctuées de chais aux murs blancs. Dans les quintas, les domaines, dorment des barriques remplies du nectar doré ou rubis.

La région est si remarquable qu’elle est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Un vrai décor de cinéma ! Et c’est bien ce à quoi ont pensé les organisateurs du Douro Film Harvest ou premières “Vendanges cinématographiques du Douro”. L’événement a pour but de faire découvrir aux professionnels et au public un paysage naturel d’exception. Et de faire venir le cinéma et les stars dans les rangs de vigne, en pleines vendanges de surcroît (les billets sont à 3 euros).

Cépages d’or

Le 9 septembre sera projeté, en avant-première nationale, le film Julie et Julia (USA, 2009) de Nora Ephron, interprété par Meryl Streep, un hymne à l’hédonisme et à la gastronomie. Le 10 septembre, ce sera un hommage à Andie MacDowell en présence de l’actrice. La journée du 11 sera placée sous le signe du Portugal et du fado, tandis que la fête du Douro, le 12, sera confiée à l’orchestre de jazz de Kyle Eastwood, fils de Clint, sur un bateau ancré sur le Douro. Enfin, en clôture, le 13 septembre, un hommage sera rendu au réalisateur Milos Forman pour sa carrière.

Les organisateurs n’ont voulu ni véritable festival ni compétition officielle mais trois Cépages d’or (Casta Douro, douro signifiant aussi l’or) seront néanmoins décernés : l’un à Milos Forman, le second à l’invitée spéciale, Andie MacDowell, et l’autre au meilleur film choisi par le public, parmi des productions du monde entier : États-Unis, Autriche, Espagne, France, Mexique et Irak. Les organisateurs disposent de 600 000 euros, un budget bien modeste comparé aux 25 millions d’euros du festival de Cannes.

Mais surtout, il va leur falloir résoudre d’épineux problèmes de logistique comme le transport des invités d’un bout à l’autre de la région d’appellation contrôlée. Ainsi, la salle de spectacle de Santa Marta de Penaguiao, l’une des quatre bourgades où a lieu la manifestation, ne peut accueillir que 216 spectateurs. Les amoureux du cinéma et du Porto devront s’armer de patience sur les routes étroites de la vallée du Douro. Mais avec, à chaque virage, la garantie d’avoir le souffle coupé par la vue des vignes rougeoyantes dégringolant vers le fleuve.

À consommer sans modération !


Mots clés
, , ,
Pays