Connexion

Syndicate content

Renaissance électrique pour la Trabant

dimanche, 3 octobre, 2010 - 22:21

Dix-huit ans après la production de la dernière Trabant, petite voiture populaire emblématique de la RDA d’après-guerre, le constructeur IndiKar en présente la nouvelle version moderne, tout électrique.

La Trabant, voiture symbole de l’ancienne Allemagne de l’Est, fait son retour. Un prototype pour la ville et les courtes distances, doté d’une motorisation entièrement électrique, sera présenté le 17 septembre 2009, à l’occasion du 63e Salon de l’automobile de Francfort (IAA). Icône emblématique de la RDA, la Trabant a déjà une longue histoire. En 1947, les instances dirigeantes du Parti communiste décident la construction d’une voiture qui devait être à l’Allemagne orientale ce qu’était la Volkswagen Coccinelle à la zone occidentale.

C’est le 4 octobre 1957 que la P50, produite dans l’usine de Zwickau, prendra officiellement le nom de Trabant (qui signifie “compagnon” dans le sens de “satellite”, en allemand). En effet, ce jour-là, le grand frère soviétique vient de mettre sur orbite le premier Spoutnik (“satellite”, en russe). Mais il faudra attendre le 7 novembre 1957, jour anniversaire de la révolution de 1917, pour que la première Trabant sorte des chaînes de montage. En avril 1991, la Trabant de couleur rose portant le numéro de production 3 069 099 sera la dernière voiture produite par l’usine de Saxe. Entre temps, plusieurs milliers d’entre elles auront été abandonnées dans les brèches du Rideau de Fer par les citoyens de la RDA fuyant précipitamment vers l’ouest.

Un panneau solaire pour toit

Vingt ans plus tard, IndiKar, un constructeur installé à Zwickau et spécialisé dans la production d’automobiles en petites séries, propose une nouvelle Trabant nT (nT pour new Trabi) aux lignes modernisées et équipée d’un moteur électrique connecté à des batteries alimentées par un panneau solaire qui fait office de toit. Technologie qui, selon IndiKar, permet une autonomie de 250 km. L’idée de cette nouvelle Trabant a pris corps en 2007 à la suite d’un sondage qui faisait apparaître que 93 % des personnes consultées souhaitaient le retour de la Trabant. En exposant ce prototype, IndiKar souhaite intéresser des investisseurs suffisamment puissants pour permettre, d’ici à 2012, la production de masse de la voiture culte de l’ancienne RDA.


Pays