Connexion

Syndicate content

La France, paradis des riches

lundi, 11 octobre, 2010 - 18:04

Heureux comme un riche en France ! C’est ce qui se dégage d’une étude du Crédit suisse montrant que l’Hexagone est, en proportion de la population, le pays qui compte le plus de millionnaires en dollars. En terme de richesse patrimoniale, la France arrive également largement en tête de la zone euro.

Les grandes fortunes sont bien gardées au chaud en France, si on en croit une étude réalisée par le très sérieux Institut de recherche du Crédit suisse. En tout cas, elles ne semblent pas fuir le pays en dépit de ce que l’on veut faire croire à coups de boucliers fiscaux. Liliane Bettencourt et consorts peuvent se rassurer, la France représente, en nombre absolu, la troisième terre d’accueil des millionnaires au monde et la première en Europe.

Avec 2,2 millions de millionnaires, soit 9 % du total mondial, l’Hexagone se situe certes derrière les Etats-Unis (41%) et le Japon (10%), mais bien loin devant l'Italie (6 %), la Grande-Bretagne (5 %) ou l'Allemagne (5 %). Surtout, rapporté en pourcentage de la population, la France est bien la première terre d’accueil des riches (3,51%) devant les Etats-Unis (3,12%). Certes on peut objecter la robustesse de l’euro face au dollar pour expliquer cet écart mais, au sein de l’union monétaire européenne, la France est loin devant l’Italie (2,35%) et l’Allemagne (1,26%). Et l’écart avec le Royaume-Uni (1,98%) est tel qu’il ne peut s’expliquer avec le différentiel du taux de change.

Selon l'Institut de recherche de Crédit Suisse, la richesse par adulte en France a triplé entre 2000 et 2007, avant de refluer de 15 % depuis. Ce bond est expliqué par la forte appréciation de l'euro par rapport au dollar et le faible taux d'endettement des ménages.

L'Allemagne loin derrière

En ne considérant que les seuls pays de la zone euro pour gommer les effets de change, là encore la France arrive très nettement en tête en termes de richesse patrimoniale par habitant (voir tableau). Avec une richesse de 255.000 dollars, elle distance complètement l’Allemagne qui n’arrive qu’en sixième position (à 164.000 $) et aussi un certain nombre de pays au bon niveau de vie comme l’Autriche, la Finlande ou les Pays-Bas.

Elle est également plus riche que certains pays hors zone euro comme la Suède (243.000$), le Royaume-Uni (229.000$) ou le Danemark (204.000$). En revanche, la France n’arrive, dans toute l’Europe, qu’au troisième rang derrière la Suisse (372.000$) et la Norvège (326.000$). Au plan mondial, l’Hexagone prend la 4ème place derrière les deux pays précédents plus l’Australie.
Une des explications de cette « richesse » française tient sans doute à la composition des patrimoines dans ce pays. L’immobilier y tient une place très conséquente et les prix de l’immobilier ont véritablement explosé depuis dix ans malgré le dégonflement partiel de la bulle depuis 2008.

Au delà, force est de s’interroger sur les débats qui agitent actuellement la classe politique parisienne sur le caractère anti-économique et anti-patrimonial (Impôt de Solidarité sur la Fortune) de la fiscalité française. Au pays phare de la redistribution, il semble que la partie la plus aisée de la population soit beaucoup moins « redistribuée » qu’on ne pourrait le supposer…
 


Pays