Connexion

Syndicate content

Hans, 64 ans, jeune retraité avant l’heure

samedi, 6 novembre, 2010 - 14:01

Hans Königschulte, juriste et ancien directeur de la Poste de Basse-Saxe est un retraité épanoui. Il vient de prendre sa retraite à 64 ans, après avoir accompli le nombre d’années nécessaires pour toucher sa pension de retraite dans sa totalité.

L'âge légal de départ étant à 65 ans, Hans aurait pu continuer à travailler une année supplémentaire, mais il a préféré s’arrêter :

J’adorais mon travail, mais à un moment donné, je me suis retrouvé le plus vieux de mon service… Mes collègues les plus proches étaient déjà tous partis à la retraite avant l'heure. Il y a un effet générationnel certain : au bout d’un moment, on n'est plus à sa place, on préfère partir.

Réforme douloureuse

La réforme des retraites?

C’est évidemment la conséquence de la modification de la pyramide des âges. Notre système social, tel que Bismarck l’avait pensé, n’est plus en phase avec les évolutions démographiques. Tous les pays européens devront y passer mais il y a l'art et la manière.

Pour lui, la vague de protestation française agrège un mécontentement général et un rejet de "la méthode à la hussarde du gouvernement français" pour faire passer cette réforme, "sans vraie concertation avec les partenaires sociaux. En Allemagne aussi, la réforme est douloureuse, mais elle se fait très doucement."
La première phase du relèvement de l’âge de la retraite devrait débuter en 2012, au rythme tranquille d’un mois par an jusqu’en 2024. C’est seulement en 2024 que l’âge de la retraite sera relevé à 66 ans, avec en ligne de mire, un rehaussement jusqu’à 67 ans, prévu pour 2031. Ceci laisse encore beaucoup  de temps pour de futures négociations.

75% de son salaire

Aujourd’hui, Hans touche 75% de son salaire et s’estime comblé. Il n’a pas eu l’angoisse du trou noir : il est resté en contact avec le monde professionnel via une activité de conseil et à participé à la création d’un fonds pour les anciens travailleurs de la poste.

Au début, je me disais : est-ce que je réussirai à occuper mon temps, moi qui court toujours après la montre ? En fait, la nature est bien faite : je ne remarque absolument pas que j’ai plus de temps !

En plus du tennis et du vélo, dans son pavillon de la banlieue de Hanovre, Hans prend le temps de redécouvrir la littérature allemande. "En ce moment, je suis plongé dans la correspondance d’Heinrich Böll". Une saine occupation parmi d'autres pour attendre le quatrième âge.
 


Mots clés
, , , , ,
Pays