Connexion

Syndicate content

La Belgique est contagieuse !

lundi, 13 décembre, 2010 - 16:58

C’est scientifiquement prouvé : la Belgique, sans gouvernement depuis des mois, est "économiquement contagieuse" ! Une bonne nouvelle pour les Belges : ses voisins devront impérativement leur venir en aide si, par malheur, leur pays était, à son tour, pris dans la tourmente financière.

Depuis que l’Irlande a eu besoin d’être secourue par l’Union européenne à hauteur de 85 milliards d’euros, la question est de savoir si d’autres pays sont menacés. Le Portugal et l’Espagne sont les favoris à ce petit jeu. Mais pas uniquement. Sans gouvernement depuis plus de 200 jours, et avec une dette estimée à 99% du PIB, la Belgique ferait aussi un bon candidat.

Sauf que les Belges viennent de trouver une solution pour contrer les menaces: déclarer leur pays "économiquement contagieux".
Derrière la boutade, l’étude se veut très sérieuse. Elle a été réalisée par une équipe européenne de physiciens et cherchait à démontrer le degré d’inter-connectivité entre les économies.

Quels pays représentent le cœur des échanges mondiaux ?

Les résultats sont étonnants. En effet, le top 12 regroupe: les USA (logique), la Japon, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, l’Espagne, la Suède, et…la Belgique. Oui, ce petit pays de 10 millions d’habitants, ayant pour passion les conflits linguistiques, est une des 12 économies les plus vitales pour la planète !

Si demain, une crise devait frapper un des ces pays, les conséquences se propageraient rapidement dans les pays voisins et partout dans le monde. Comme l’explique un des auteurs de l’étude:

quand la Belgique s’enrhume, le monde éternue.

La méthode de calcul des physiciens prend en compte les flux de capitaux, les concentrations de routes, les importations, les exportations, etc. Située au cœur de l’Europe et de sa mégalopole, la Belgique est en effet stratégiquement bien située.

La bonne nouvelle pour les Belges? Si les marchés venaient vraiment à s’attaquer à la dette du pays, sous prétexte que les réformes tardent à venir faute de gouvernement, il sera dans l’intérêt de l’Union européenne et de ses voisins de lui venir en aide pour éviter toute contagion. Ils peuvent donc continuer à prendre leur temps pour former un gouvernement.

"Incontournable petite Belgique"

Les médias belges ont assez largement relayé la nouvelle. Nous pouvions sentir une petite fierté nationale, bien rare en ces temps de conflit linguistique. Le journaliste de Twizz (radio type RTL2, parfaite lors des embouteillages sur le Ring, le périph bruxellois) a même parlé de "notre incontournable petite Belgique". Sous le choc, j’ai failli emboutir la voiture de devant.

Heureusement que la contagion belge se limite à l’économie. Imaginez un peu si cela concernait aussi la politique, les réformes institutionnelles et la formation de gouvernements ? Le monde serait dans le chaos total depuis longtemps.


Retrouvez l'auteur de cet article, correspondant de Myeurop à Bruxelles, sur son blog "L'expérience européenne"


Mots clés
, , , , ,
Pays