Connexion

Syndicate content

Les vœux d’Elisabeth II : « priez et faites du sport »

vendredi, 31 décembre, 2010 - 13:46

A l’opposé du style du président de la république française, la Reine d’Angleterre a une façon bien particulière d’encourager ses sujets à affronter la crise : il faut d’abord prier et puis faire beaucoup de sport !

Comme chaque année, la reine d'Angleterre a lancé la saison des messages des chefs d'Etat dès le jour de Noël. Diffusé chaque année depuis 1932 (sauf en 1969 car la reine estimait être déjà trop apparue sur les écrans de télévision), il est rédigé par l'entourage du souverain sur un thème donné.

Dans un film enregistré pour la première fois au palais d'Hampton Court et non au palais de Buckingham, Elizabeth II a cette année choisi de concentrer ses déclarations sur les effets du sport dans la société, après une introduction très religieuse consacrée aux quatre cents ans de la bible du roi Jacques 1er, celle que le souverain avait ordonné de faire retraduire à des fins œcuméniques. Il s’agissait alors d’apporter au peuple britannique l’harmonie dont les querelles religieuses l’avait privé depuis tant d’années.

Créer l’harmonie, c’est aussi le but du sport, dixit la Reine:

Dans les parcs des villes et des cités, dans les espaces verts des villages de tous les recoins du pays, des milliers de personnes donnent de leur temps pour pratiquer du sport et faire des exercices en tous genres, ou simplement encouragent d'autres à le faire. Ce genre d'activité est commune dans le monde entier et joue un rôle pour donner une perspective différente à la vie.

Après avoir montré des images de certains des membres de la famille royale en pleine activité, la reine a expliqué qu'"aucune équipe ne peut réussir sans coopération entre les joueurs. Ce type d'esprit d'équipe positif peut bénéficier aux communautés, sociétés et entreprises en tous genres."

Par cette thématique, la Reine a sans doute voulu commencer à préparer le pays à l'imminence des Jeux Olympiques de 2012, mais surtout à la nécessité de faire front commun face aux difficultés économiques qui attendent le pays en 2011 avec la mise en place des 81 milliards de livres sterling (93 milliards d'euros) de coupes budgétaires annoncées par le gouvernement.

L'affaire semble bien engagée, sans doute bien au-delà des espérances de la reine, mais pas forcément dans la direction attendue par Elizabeth II : les principales confédérations syndicales ont déjà annoncé une année 2011 "horrible" et prévu des manifestations monstres pour s'opposer aux décisions de la coalition entre les conservateurs et les libéraux-démocrates.

Prions Majesté, en 2001 cela risque effectivement d'être très sportif !
 


Mots clés
, , , , , , ,
Pays