Connexion

Syndicate content

L’euro estonien fait enrager Moscou

mercredi, 12 janvier, 2011 - 17:22

La carte du pays qui figure sur les pièces d’euros estoniennes inclut des territoires appartenant à la Russie. Moscou n'apprécie pas vraiment. Quant aux Estoniens, ils se servent des anciens billets pour se chauffer.

Moscou voit rouge depuis l'arrivée des euros estoniens le 1er janvier. Sur ces nouvelles pièces a été frappée une carte du pays dont les frontières ne correspondent pas aux tracés revendiqués par Moscou. La banque centrale estonienne a reconnu que la carte ne correspondait "pas exactement aux frontières du pays". Il s’agit seulement, pour elle, d’une "représentation artistique" mais cet argument n’est pas du goût des russes. Pour l’ambassade de Russie en Estonie "sur des questions aussi essentielles que le tracé de la frontière, aucune fantaisie d’artiste n’est acceptable".

Mais l’ambassadeur Estonien à Moscou n'use pas des mêmes précautions diplomatiques. Pour lui, il n'y a pas d'erreur: la frontière indiquée sur la pièce correspond à la réalité politique. Depuis l’effondrement de l’URSS en 1991, les deux pays se disputent le tracé de cette frontière.

En mai 2005, l’Estonie et la Lettonie avaient tenté, en vain, de signer un traité de délimitation des frontières avec leur puissant voisin. De fait, la délimitation nord-orientale de l’Union européenne reste une énigme juridique…

Les anciens billets pour chauffer les maisons

Que sont devenues les couronnes estoniennes depuis l’abandon de la monnaie nationale ? La banque centrale du pays a décidé d’en faire du combustible pour le chauffage! Les couronnes ont été passées au broyeur, comprimées, puis envoyées à la centrale de cogénération qui assure le chauffage de certains quartiers de Tallinn.

Lavoisier a fait école dans les Pays baltes. Pour les pièces, le métal servira à frapper les euros estoniens actuellement fabriqués en Finlande: "Rien ne se perd, rien se créé, tout se transforme".
 




Mots clés
, , , , ,
Pays