Connexion

Syndicate content

Dopage: la fédération espagnole rétropédale et blanchit Contador

mardi, 15 février, 2011 - 14:09

Alberto Contador, contrôlé positif au clenbutérol l'été dernier, a été blanchi par la Fédération espagnole de cyclisme. Le triple vainqueur du Tour de France participera donc dès mercredi au Tour d'Algarve, au Portugal. L'Union Cycliste Internationale (UCI) et l'Agence Mondiale Antidopage (AMA) ont la possibilité de faire appel.

La Real Federación Española de Cicilismo (RFEC) a décidé de repêcher Alberto Contador du trou noir dans lequel le triple vainqueur du Tour de France était plongé depuis le 26 août dernier. À cette date, il avait été suspendu préventivement (pour un an), suite à un contrôle antidopage positif pendant la dernière grande boucle .

L’information avait filtré lundi dans la version web d’El País. Selon le quotidien, le Comité de discipline de la fédération a estimé que les traces de clenbutérol, ne constituent "pas un cas de dopage". La Fédération de cyclisme en a informé officiellement Alberto Contador aujourd'hui.

Le clenbuterol, un effet boeuf

Les arguments du madrilène, qui réfute toute accusation de négligence ou responsabilité pour les traces de clenbutérol retrouvées dans son urine, ont été pris au sérieux. Il affirme que la présence de résidus de ce produit anabolisant – utilisé en principe à des fins vétérinaires -, est due à l’ingestion d’un morceau de bœuf contaminé pendant le dernier Tour de France.

D’autres raisons peuvent avoir joué en faveur du coureur de l’équipe Saxo Bank: les quantités de clenbutérol retrouvées dans les urines du cycliste sont infimes. En outre, ce produit est ancien et facilement détectable… La ligne de défense était claire: si Contador se dopait, il utiliserait des techniques modernes et difficilement décelables.

Soutiens politiques

Attaqué par les producteurs de viande bovine, le coureur cycliste a reçu des soutiens de premier plan. "Il n'y a aucune raison juridique pour sanctionner Contador", avait commenté Jose Luis Zapatero (le 10 février dernier) sur son compte Twitter. Angel Juanes, le président de l'Audience nationale, la plus haute instance pénale du pays, avait lui affirmé que Contador ne "s'est pas dopé" et "devrait être blanchi".

Avec cette décision de la Fédération espagnole confirmée, le madrilène peut désormais participer dès demain au Tour de l'Algarve, au Portugal. Mais, pourra-t-il participer au prochain Tour de France, la compétition reine du cyclisme international ?

Pas sûr : rien ne dit que l'Union Cycliste Internationale (UCI), ou encore l'Agence mondiale antidopage (AMA) ne feront pas appel de cette décision devant le Tribunal arbitral du sport. Il faudrait alors attendre de connaître la décision finale pour savoir si Contador pourra ou non prétendre dès 2011 à un quatrième titre de vainqueur du Tour de France.

Succès espagnols

Ce n’est pas la seule affaire de dopage qui afflige le sport espagnol dernièrement. L’opération dite "Galgo", menée le 9 décembre dernier par les forces de l’ordre espagnoles, a mis à jour un vaste et sophistiqué réseau de dopage. Quatorze personnes avaient été arrêtées dont la championne du monde de 3000 mètres steeple Marta Dominguez, considérée comme l’une des plus grandes sportives de l’histoire espagnole. Les investigations sont en cours.

En attendant, le sport espagnol continue toutefois d’enchaîner les succès. Le joueur de tennis Rafael Nadal et l’équipe nationale de football ont remporté début février les prix Laureus du meilleur sportif masculin et de la meilleure équipe respectivement.


Pays