Connexion

Syndicate content

Député à 18 ans, c’est pour bientôt en France aussi

jeudi, 17 février, 2011 - 15:06

Peut-on être parlementaire à 18 ans? Oui, au Danemark, en Espagne ou en Allemagne. Mais, pas en France. Pas encore : deux réformes sont en cours pour faire passer l'âge minimum requis de 23 à 18 ans (pour les députés) et de 30 à 24 ans (pour les sénateurs).

L’Assemblée nationale a adopté, le 20 décembre dernier, le projet de loi organique visant à ramener l’âge d’éligibilité des députés de 23 à 18 ans. La chambre haute vient de lui emboîter le pas en demandant que le mandat sénatorial soit accessible dès 24 ans – un âge à partir duquel un candidat est susceptible d'avoir déjà effectué un mandat au niveau local, départemental ou régional. Logique dans la mesure où les sénateurs représentent la fonction territoriale.

Depuis 1974, la loi permet en effet de se présenter aux élections locales (municipales, cantonales, régionales) dès sa majorité. Mais, il faut encore attendre l'âge de 23 ans pour tenter sa chance comme député et même 30 ans pour "postuler" au Sénat.

Panorama des hémicycles

Par rapport aux autres Etats européens, la France est légèrement en retard sur ce sujet. On peut être en effet député :

  • dès 18 ans : en Autriche, au Danemark, en Espagne, en Finlande, en Suède, en Hongrie, en Allemagne, aux Pays-Bas, au Luxembourg, au Portugal, à Malte et en Slovénie
  • à 21 ans : en Belgique, Estonie, Grèce, République tchèque, Irlande, Lettonie, Lituanie, Pologne, Slovaquie et au Royaume-Uni.
  • à 23 ans : en France et en Roumanie
  • à 25 ans : en Italie et à Chypre.

Pour ce qui concerne la Chambre Haute de nos voisins, l’Italie et la République Tchèque imposent d’avoir 40 ans, et il faut avoir au moins 33 ans en Roumanie, 21 ans en Irlande et 18 ans en Slovénie.

En France, malgré quelques réticences dans la majorité, le gouvernement et l’opposition sont d’accord sur l’abaissement de l’âge d’éligibilité. Le débat divise malgré tout les tenants de la pleine citoyenneté dès 18 ans et ceux pour qui la maturité de députés "adulescents" face à un mandat national pose problème. Si ce texte passe, les citoyens majeurs disposant de leurs droits civiques pourront se présenter mais ce sera de toute façon aux électeurs de décider. Pour ce qui est de la loi, réponse le 2 mars.


Pays