Connexion

Syndicate content

L’Eglise anglicane du Monarque britannique

lundi, 7 mars, 2011 - 17:45

En Angleterre, le souverain, chef de la monarchie constitutionnelle et donc de l'Etat, est également le chef de l'Eglise anglicane. Tant pis pour la séparation.

En Angleterre, c'est l'Eglise anglicane qui est religion d'Etat depuis le début du XVIème siècle. Le Pape ayant refusé le divorce d'Henri VIII en 1530, celui-ci se déclara "Chef Suprême de l'Église et du Clergé d'Angleterre". Depuis lors, il n'y a pas de séparation entre l’Eglise et l’Etat puisque le souverain britannique est aussi le gouverneur de l’Eglise d’Angleterre, c’est-à-dire son chef officiel. Dans les faits, ce rôle est surtout symbolique.

L'anglicanisme du Monarque

Le drapeau de l’Angleterre (blanc barré d’une crois rouge) est ainsi également celui de l’Eglise d’Angleterre puisque tous deux ne font qu’un. La loi interdit d’ailleurs à un Catholique de devenir souverain d’Angleterre ou à l’un d’eux de se marier avec un Catholique! En 1936, le Roi Edouard VIII dû abdiquer en faveur de son frère pour pouvoir se marier avec une femme divorcée, Wallis Simpson.

 

Une société multiculturelle

Les débats sur la montée des extrémismes religieux commencent à faire du bruit, comme l’a prouvé la récente déclaration de David Cameron en la matière courant février, mais les signes extérieurs de religion ne sont pas du tout interdits et l’interdiction du voile intégral paraît (pour le moment) impensable.

 

Retour au dossier: les rapports ambigus des Eglises et des Etats


Mots clés
, , , , ,
Pays