Connexion

Syndicate content

Les hommes aussi peuvent être sage-femme

jeudi, 14 avril, 2011 - 11:00

L’Allemagne inaugure aujourd’hui sa première "Journée des garçons", Boys Day. L’idée ? Que les jeunes garçons découvrent les métiers traditionnellement réservés aux femmes.

Qui a dit que les garçons n’aimaient pas jouer à la poupée ? 34 000 ados allemands entre 10 et 15 ans ont eu l’opportunité de tester, le temps d'un mercredi, les frontières de leur masculinité naissante. Au lieu d’aller au lycée, ils ont passé une journée dans un Kindergarten [jardin d'enfant], un hôpital, un atelier de mode ou une confiserie, des secteurs fortement féminisés qui peinent à recruter des garçons.

Sans préjugés de sexe

Mais au-delà des questions genres, la journée des garçons doit permettre de faire leurs choix d’orientation sans préjugés de sexe. D’autant que les secteurs où les femmes sont majoritaires sont souvent de gros recruteurs. Dans le domaine du soin, d’ici dix ans, la pénurie de personnel est estimée à 100 000 postes en Allemagne. Les hommes n’y représentent que 14% des employés, pour 2,4% du personnel des Kindergarten, et 1,7% des employés de bureau.

La journée des garçons est une tentative pour infléchir cette tendance, financée à hauteur de 1,56 million d’euros par le ministère de la Famille. Elle est le pendant de la journée des filles qui a lieu tous les ans en avril, et fait découvrir aux adolescentes les métiers techniques.

Boys will be boys

Alex, 14 ans a passé sa journée dans un Kindergarten. "Les enfants m’ont accueilli comme une rock star" raconte-t-il, content. David et Dustin, 12 et 13 ans, dûment méchés, ont du apprendre à faire fonctionner un lit de malade, et à cuisiner eux même des spaghettis pour leur équipe dans la salle de la Société des métiers du soin de Marzahn, un quartier de Berlin. Ils ont trouvé la journée "sympa", ont-ils confié à la Taz, mais eux "s’intéressent de toute façon plus aux métiers techniques". Il y a encore du boulot.




Mots clés
, , , , , , ,
Pays