Connexion

Syndicate content

Elle Queen dès qu’elle voit la Reine

mercredi, 20 avril, 2011 - 14:45

La retraite arrivée, les personnes âgées trouvent toutes sortes d'occupations pour passer le temps. Margaret Tyler, une vieille londonienne, a choisi la famille royale britannique pour hobby. A l'approche du mariage princier, rencontre avec une afficionado, parfois touchante, souvent flippante.

Afin de se sentir moins isolés, certains choisissent d’accueillir un animal de compagnie ; Margaret Tyler, une charmante retraitée anglaise de 67 ans, a opté pour les souvenirs autour de la famille royale britannique !

J’ai entamé ma collection il y a une vingtaine d’années mais elle ne s’est vraiment accélérée qu’au départ de mes enfants car je voulais faire vivre un peu ma maison".

Dans sa maison de Wembley, un quartier nord de Londres, elle a ainsi amassé dix mille objets ayant directement traits aux Windsor : tasses, magazines, livres, photographies, posters, figurines et même poupées occupent tout le rez-de-chaussée de sa demeure.

Rêves de princesse

Fille unique de deux parents très royalistes, elle commence par découper les articles de journaux sur la Reine Elisabeth II lors de son couronnement en 1953.

J’avais tout juste 9 ans et je me souviens très bien d’avoir suivi l’événement à la télévision. C’était magique".

Ce n’est pas d’ailleurs par hasard si le premier objet de sa collection est un cendrier en verre souvenir de cette journée du 2 juin 1953, acheté par l’un de ses quatre enfants.

Sa passion l’a rapidement poussé à faire des choix de vie radicaux. A 19 ans, elle quitte ainsi la ferme familiale, située dans l’ouest de l’Angleterre, pour la capitale.

Je n’aimais pas la vie à la campagne et, en plus, cela me permettait d’être proche de la famille royale. Quand je lis les journaux, notamment le magazine américain Majesty qui publie chaque mois le programme public des membres de la famille, si je veux participer à l’un d’entre eux, je n’ai qu’à prendre le métro. C’est quand même bien pratique de vivre à Londres !"

 

Collectionneuse reconnue

Sa collection a grandi et sa renommée avec elle. Celle-ci lui a permis de rencontrer la Reine à trois occasions, dont la dernière fois il y a sept ans lors de la réouverture du mémorial destiné à la princesse Diana.

J’aimais beaucoup Lady Di, j’étais l’une de ses fans numéro un. Elle apportait une note de fraîcheur à la famille. Je n’ai pourtant pas envie d’aller voir le lieu où elle est morte à Paris, je préfère les événements plus gais".

Comme par exemple le mariage de son fils aîné William avec Catherine Middleton.

Jamais la royauté n’a été aussi remuée depuis le mariage de Charles et Diana en 1981, car tout le monde sait que William et Catehrine monteront un jour sur le trône".

Experte ès monarchie

Le 29 avril, elle ne sera pas de ceux qui iront louer une tente dans le parc de Clapham (quartier sud de Londres) pour 95 euros les trois jours et elle ne se lèvera pas au milieu de la nuit pour attendre le long des barrières du défilé.

J’aime me lever tôt mais je ne suis pas du genre à attendre toute la nuit. Surtout que ce jour-là, je commenterai le mariage en direct pour la télévision éducatrice américaine TLC. J’ai déjà fait cela lors des cent ans de la reine mère mais c’était il y a onze ans. J’ai donc hâte d’y être, même si avec ma maison, j’ai l’impression de vivre le mariage depuis déjà plusieurs mois !"




Pays