Connexion

Syndicate content

La France voudrait suspendre la libre-circulation

vendredi, 22 avril, 2011 - 17:31

La France envisage de demander la suspension provisoire des accords européens de libre circulation de Schengen pour faire face à l'afflux d'immigrants clandestins en provenance de Libye et de Tunisie.

La France envisage de demander la suspension provisoire des accords européens de libre circulation, dits "accords de Schengen", pour faire face à l'afflux de migrants clandestins en provenance de Libye et de Tunisie. La présidence française estime que la gouvernance de Schengen est aujourd'hui "déficiente", dit une source à l'Elysée citée par l'agence reuters. Cette source précise:

Ce qu'il nous semble, c'est qu'il faut réfléchir à un mécanisme qui permette, lorsqu'il y a une défaillance systémique à une frontière extérieure de l'UE, d'intervenir en prévoyant une suspension provisoire, le temps que la défaillance soit réglée.

Les bouleversements en Afrique du Nord, principalement en Tunisie et en Libye, ont entraîné l'arrivée en Italie de nombreux migrants clandestins de ces pays qui, une fois entrés dans l'espace Schengen, peuvent se rendre dans les vingt-quatre autres pays européens qui en sont membres.

Dimanche dernier, Paris avait interrompu quelques heures le trafic ferroviaire entre la France et l'Italie en vue de bloquer un train transportant des immigrés tunisiens accompagnés de représentants de diverses organisations gouvernementales. Une action à propos de laquelle la Commissaire européenne en charge des questions d'immigration, Cecilia Malmström, avait exprimé son scepticisme sans pour autant la considérer comme illégale au regard des accords de Schengen. 

La Commissaire avait toutefois jugé qu'il serait "très dangereux" de remettre en cause ces accords qui sont, selon elle, "un des fondamentaux de la libre circulation dans l'Union européenne". 

A l'Elysée, on souligne que Nicolas Sarkozy évoquera ce sujet lors de sa rencontre, mardi à Rome, avec le président du conseil italien, Silvio Berlusconi.




Pays