Connexion

Syndicate content

Business royal pour mariage princier

mercredi, 27 avril, 2011 - 14:14

Outre le côté people et médiatique, le mariage de Kate et William se révèle être un bon investissement pour l'Angleterre. Marchandising et tourisme vont rapporter gros. Des recettes supérieures aux coûts des cérémonies, en grande partie pris en charge par les contribuables.

Le mariage du prince William et de Catherine Middleton s’annonce comme le principal événement mondain de l’année. Des dizaines de têtes couronnées du monde entier, les dirigeants politiques des pays du Commonwealth et quelques célébrités assisteront le 29 avril à la messe en l’abbaye de Westminster avant de se rendre au Palais de Buckingham pour les festivités.

Afflux de visiteurs

Pour apercevoir tout ce joli monde, des milliers de personnes sont attendues dans la capitale anglaise. Martine Ainswroth-Wells, directrice de l’institut de promotion touristique Visit London, explique:

Nous espérons plus que les 600.000 visiteurs du mariage du prince Charles et de Diana en juillet 1981. Le bénéfice pour l’industrie touristique londonienne devrait se situer entre 35 et 58 millions d’euros".

Les ventes de produits merchandising devraient, eux, rapporter entre 13 et 22 millions d’euros. Pour avaler la plus grosse part de ce beau gâteau, les acteurs du secteur touristique rivalisent d’imagination : toutes les personnes se nommant William ou Kate recevront ainsi d’importantes réductions dans les hôtels et les restaurants, et rentreront gratuitement dans de nombreux sites touristiques!

Un "pont" de 11 jours !

L’ensemble du pays devrait d’ailleurs profiter de cette publicité royale. Au-delà des touristes étrangers, le jour férié offert par la Reine le 29 avril permettrait en effet aux Britanniques de partir onze jours d’affilée en ne prenant que trois jours de congé : les 22 avril, 25 avril et 2 mai sont également chômés dans le pays! Pour le moment, 15% des Britanniques ont donc prévu de partir en vacances à l’intérieur du Royaume-Uni et 6% à l’étranger. Au final, la directrice de Visit Britain, Sandie Dawe, estime les retombées nationales à 135 millions d’euros, dont 60 millions de revenus directs.

Facture salée

Tout le monde ne semble pourtant pas se réjouir de cet événement. Tom, 45 ans, s'insurge.

Qui va payer pour cette grosse fête ? Cela va coûter des millions et nous, les contribuables, allons devoir payer pour leur soirée. C’est un comble à l’heure où le gouvernement lance des mesures d’austérité et réduit les services publics destinés à la population !"

L’Etat déboursera environ 23 millions d’euros pour la sécurité des invités : forces de police installées sur le bord de la route et autour des principaux lieux du mariage, sur les toits des immeubles, etc. La sécurité du mariage de Charles et Diana avait coûté 50% plus cher.

4 milliards de téléspectateurs

Les autorités n’ont pas voulu dire si une partie des revenus des droits d’installation des télévisions et radios autour du cortège servirait à couvrir ces frais. Cent trente-trois télévisions internationales retransmettront l’événement pour un potentiel de 4 milliards de téléspectateurs !

La réception prévue au Palais de Buckingham après la cérémonie sera quant à elle directement payée par la Reine, et le dîner sur les deniers personnels du prince Charles. Le gouvernement a versé cette année 9 millions d’euros à la souveraine pour ses divers frais, soit une part importante des 43 millions accordés à l’ensemble de la famille royale.


Public holiday

Le quotidien britannique The Daily Telegraph a estimé que la noce, qui a été décrétée jour férié dans le pays, devrait coûter environ 5,6 milliards d’euros à l’économie britannique. Cependant, ce coût doit être contrebalancé par les recettes attendues avec la venue de touristes et la vente de souvenirs.

Le Premier Ministre David Cameron avait accueilli la nouvelle du mariage en declarant:

Le mariage de Kate et de William est une occasion de réjouissances et un moment capital. Nous voulons marquer ce jour comme celui d’une célébration nationale, l’établissement d’un jour férié assurera au plus grand nombre de gens la possibilité de faire la fête".

Pour l’occasion, les bars du royaume seront également exceptionnelement autorisés à ouvrir entre 23h et 1h du matin les nuits du 29 et du 30 avril. Après une consultation publique, le gouvernement a estimé qu’en ce jour de célébration, les gens voudraient surement prolonger les festivités plus que de coutume pour marquer cet événement important.




Pays