Connexion

Syndicate content

Aux frais de la princesse : le coût des monarchies

vendredi, 29 avril, 2011 - 07:49

Bien qu’ayant les dépenses les plus élevées de toutes les familles royales, les Windsor coûtent moins cher à chacun de leurs sujets que la plupart des monarques européens. Tour d’horizon des têtes couronnées.
 

Toutes les plus grandes familles couronnées européennes se sont donné rendez-vous hier jeudi à Londres pour commencer les célébrations du mariage du prince William et de Catherine Middleton. Après un dîner de retrouvailles dans le centre de la capitale, ils se sont rejoints ce matin à l’Abbaye de Westminster pour le début de la cérémonie, prévu à 11h heure locale.

Celle-ci est intégralement payée par la famille du prince, au soulagement de nombreux contribuables. Si l’implication financière de l'Etat se limite finalement au coût de la sécurité de l’événement, la famille royale britannique demeure néanmoins la plus coûteuse de toutes les monarchies européennes.

"Chers" monarques

Hors coût de sécurité, la reine d'Angleterre a reçu environ 46 millions d’euros (40,6 millions de livres sterling) de la part du gouvernement en 2010. Tout d’abord, 7,9 millions de livres sterling lui sont attribués tous les ans depuis 1990 pour couvrir les frais liés à ses fonctions officielles, et à celles de ses enfants (hormis Charles, indépendant financièrement).

En raison de l’inflation de 58,3% enregistrée lors de ces vingt dernières années, cela signifie donc que la valeur de la subvention a été réduite de plus de moitié ! La souveraine a donc dû tirer cette année 6,4 millions des fonds de secours pour pallier cette réduction. Elle touche également 3,9 millions de "coûts de gestion et de personnels" pour le bon fonctionnement des domaines de la couronne, qui ont en fait été nationalisés, et surtout environ 19 millions d’aides destinées à ses transports et à la maintenance de ses châteaux et palais.

Des efforts couronnés de succès

Le trio de tête européen est complété par la monarchie hollandaise (39,6 millions d’euros) et norvégienne (28 millions d’euros). L’écart avec les autres familles couronnées est important puisque la Belgique arrive en quatrième position avec "seulement" 13,7 millions d’euros. Herman Matthijs, professeur à l’université libre de Bruxelles et auteur d’une étude sur le coût des monarchies européennes, précise:

Cela comprend les dépenses en termes de liste civile (le roi) et de dotations (les princes) […] Je surveille les familles royales de huit pays européens (hors Principauté de Monaco). Les fonds publics qu’elles continuent de recevoir chaque année continuent d’augmenter".

Tel n’est pourtant pas le cas de l’Espagne.

Châteaux en Espagne

Après avoir été gelé en 2010, le budget de la Casa Real a atteint 8,43 millions d’euros en 2011, soit une baisse de 5,2%. Les magazines relevaient d’ailleurs il y a quelques mois les efforts de Doña Letizia (l’épouse de Felipe, fils du Roi Juan Carlos) pour mettre des robes qu’elle avait déjà portées lors de cérémonies officielles. La reine Sofia avait également choqué son monde en empruntant la compagnie à bas prix RyanAir pour rejoindre Londres. Beaux efforts! Néanmoins, poursuit notre expert:

L’Espagne est l’une des démocraties les moins transparentes en matière financière. Le Roi est libre de dépenser et de répartir cette somme comme il le souhaite".

Le classement du coût de ces monarchies est pourtant partiel. Il se renverse en effet en grande partie si le calcul des coûts est réalisé en rapport au nombre d’habitants.

La tournée des Grands-ducs

Les contribuables luxembourgeois paient ainsi chacun 17,7 euros pour entretenir les Grands-ducs de Luxembourg, une somme très supérieure à la Norvège (5,77 euros), aux Pays-Bas (2,38 euros) et au Danemark (2,30 euros). Après la Suède (1,31 euros) et la Belgique (1,28 euros), le Royaume-Uni (0,79 euros) et l’Espagne (0,20 euros) ferment la marche. De très très loin. Elizabeth II ne se révèle finalement pas si chère…




Pays