Connexion

Syndicate content

Jean Paul II, le retour

vendredi, 29 avril, 2011 - 15:00

Tous les chemins mènent à Rome. Près d'un million de pèlerins y sont attendus dimanche pour célébrer la béatification de Jean-Paul II. L'ex-souverain pontife reste la figure de référence pour les Chrétiens du monde, mais aussi une très bonne affaire pour les vendeurs de souvenirs. Balade au Vatican.

Ricardo est formel: pour les vendeurs de souvenirs de la rue de la Conciliation à l’entrée du Vatican, c’est Jean Paul II qui est encore le plus commercial. Statues, tee shirt "I love John Paul II", bougies, rosaires, sucettes à son image – un ange passe -, tout est bon pour ramener des souvenirs, en vente par milliers. Vrais ou contrefaits, prière d'acheter, à la plus grande joie des "marchands du temple".

Rome se prépare à recevoir les pélerins du monde entier à l’occasion de la béatification de l’ex-souverain pontife. Cinq ans après sa mort, Karol Wojtyla reste certainement la figure de référence pour les Chrétiens du monde, mais aussi pour le tourisme romain.

Ils ne l'emporteront pas au Paradis

Sur la place Saint Pierre, des affiches et des écrans géants ornent la colonnade de Michel Ange: recueils de sa vie, images de ses voyages, tout est à l’effigie de Jean Paul II, un souverain pontife dont la popularité n’a certainement pas de précédent dans l’histoire récente de la papauté.

Le 20 avril, les gendarmes de la Guardia di Finanza de Fiumicino ont fait une prise historique : plus de 5 millions de gadgets dont une grande partie était destiné au tourisme papal, comme par exemple, les fausses Rolex à l’effigie du Pape.

Papa boys band

Sonia, en voyage de noce à Rome est venue aujourd’hui admirer la place Saint pierre pour la première fois et a acheté des "Bénédictions", une page de prière à l’effigie de Jean Paul:

Pour ma famille, il s’agit certainement d’un des hommes les plus importants au monde, ces bénédictions nous permettent de se souvenir de lui".

Pour les Papa boys qui se préparent à l’évènement depuis des mois, il s’agit un peu de la consécration de leur mouvement. Créé en l’an 2000 à l’époque du Jubilé et des journées mondiales de la Jeunesse, ces fans de Jean Paul II sont aujourd’hui plus de 18 000 en Italie. Pour cette semaine de béatification ils ont installés 6 "Papa Boys Points" dans la ville afin d’informer les pélerins.

Sur leur stand derrière le Vatican, ils proposent, en échange d’offrandes minimum, le livre Ciao Karol, qui renferment plus de 1 500 lettres à Jean Paul laissées sur la place Saint Pierre au moment de sa mort en 2005. Les milliers de lettres ont été patiemment classées et sélectionnées pendant près d’une année par les sœurs des couvents romains.

Pour le présenter, les Papa boys ont organisé un flash mob jeudi rue de la conciliazione où plus de 100 jeunes sont venus crier "ciao Karol" à l’unisson.

Nous voulions le saluer de manière atypique et faire ainsi une présentation du livre un peu différente, comme il nous l’a enseigné. Karol était un communicateur né, qui a su parler aux jeunes, en se mettant à leur portée"

explique Daniele Impieri responsable marketing du mouvement.

Béatification n’est pas Canonisation

Dimanche 1er mai la ville de Rome attend de 500 000 à 1 million de personnes pour la cérémonie de béatification. Beaucoup d’entre eux prierons aussi, sans aucun doute, pour sa future canonisation. Car, attention: la béatification est la confirmation (par décret pontifical) qu’un chrétien a pratiqué les valeurs religieuses de manière particulièrement héroïque et se trouve au paradis.

La canonisation demande en revanche la reconnaissance de miracles accomplis. Un est reconnu pour Jean Paul II, l’autre est encore à l’étude. Le chemin de croix est encore long.




Pays