Connexion

Syndicate content

Energie: L’Allemagne fait la chasse au gaspillage

mardi, 7 juin, 2011 - 12:25

Le gouvernement fédéral a voté la fermeture des 17 réacteurs nucléaires toujours en activité avant la fin de l’année 2022. Pour pallier la disparition d’une technologie qui fournit aujourd’hui encore 23% des besoins électriques du pays, l’Etat n’a plus qu’un seul mot à la bouche: économiser. Et, les municipalités rivalisent de bonnes idées.

La "chasse au gaspillage" est ouverte. Berlin estime que les industriels pourraient réduire à eux seuls de 10 milliards d’euros leurs dépenses annuelles en améliorant leur "efficacité énergétique". Derrière cette expression un peu barbare se cache toute une série de mesures qui visent notamment à améliorer l’isolation des bâtiments et à encourager l’achat d’appareils moins gourmands en électricité. 

Les secteurs industriels, qui ont besoin de beaucoup d’énergie, seront soutenus financièrement pour trouver des solutions destinées à réduire leur consommation et des projets de modernisation d’immeubles vont être lancés dans les tous prochains mois.

Des économies à tout prix

Les communes sont également de grosses consommatrices d’énergie pour chauffer leurs équipements ou éclairer leurs rues. De plus en plus de municipalités rivalisent ainsi d’ingéniosité pour trouver des idées qui leur permettront de réduire leur facture d'éléctricité.

La capitale fédérale veut montrer l’exemple en faisant chuter sa consommation de courant de 10% d’ici à 2020. Dans un document publié le mois dernier, les autorités municipales ont annoncé vouloir adopter

de nouvelles mesures destinées à améliorer l’efficacité énergétique, telles que les ambitieuses normes européennes sur les appareils électriques".

Berlin n’est pas la seule ville à encourager ses habitants à perdre leurs kilowatts superflus. Les municipalités commencent le plus souvent par mettre en place des sites sur la Toile qui donnent à leurs concitoyens des "tuyaux" pour faire baisser leurs factures d’électricité.

C’est le cas notamment à Cologne, Francfort et Munich. La mairie de Hambourg en collaboration avec l’association Caritas a été encore plus loin en recrutant des chômeurs de longue durée pour visiter les foyers de familles aux revenus modestes afin de leur donner gratuitement des conseils en matière d’économies d’énergie. Depuis le début de l’année 2010, plus de 600 ménages ont déjà bénéficié de ce service.

Innovations technologiques

La ville bavaroise de Großostheim, qui compte tout juste 16 300 habitants, a, elle, été une des premières à équiper sa piscine municipale de panneaux solaires afin de chauffer "gratuitement" les eaux de ses bassins entre les mois de mai et d’août.

La mairie de Norderstedt près de Hambourg a pour sa part équipé ses lampadaires et ses feux de circulation d’ampoules LED à basse consommation dès le début des années 2000, une mesure qui lui a permis de diminuer sa consommation d’électricité de 70%. 

Bon sens

Mais les idées les plus simples et les moins coûteuses sont parfois aussi très profitables. Les autorités de Iéna, dans l’ancienne Allemagne de l’Est, ont ainsi envoyé des brochures à une soixantaine d’écoles afin d’expliquer aux enfants les manières d’économiser l’énergie en fermant notamment les fenêtres de leurs classes. Quelques mois plus tard, les chefs d’établissement ont eu l’heureuse surprise de voir leurs factures d’électricité diminuer de 10 à 25%.

Les rénovations de bâtiments anciens peuvent également rapporter gros assez rapidement. Les 390 000 euros investis par le gouvernement de Thuringe dans l’isolation de 60 écoles ont ainsi permis d’économiser 163 000 euros par an en chauffage. La totalité des sommes investies ont donc été remboursées en moins de deux ans et demi.

La chasse au gaspillage ou l’atome : l’Allemagne a choisi ! 




Pays