Connexion

Syndicate content

Déménageurs de l’extrême: une usine sur roulettes !

vendredi, 8 juillet, 2011 - 12:44

Pour agrandir la gare de Zürich un immense bâtiment de 6 200 tonnes symbole de l’âge industriel est déplacé de 60 mètres en seulement une journée! Récit de cet exploit technique et visite en 3D du chantier.

Contre toute attente, avec ses 6 200 tonnes, l’ancienne fabrique "Maschinenfabrik Oerlikon",  le "MFO" pour les Zurichois, ne sera pas le bâtiment le plus lourd jamais déplacé. Le record est détenu par l’immeuble Fu Gang dans la province Guangxi, au Sud-Ouest de la Chine où 15 000 tonnes avait alors été décalées de 35 mètres.

Cependant, pousser ce géant de 80 mètres sur 12 en seulement une journée fera-t-il entrer le MFO dans le Guiness Book ?

Les futurs quais 7 et 8 de la gare de Zürich-Oerlikon ont failli coûter la vie au dernier témoin de l’âge d’or industriel de Zurich. Après un embroglio économico-juridique, le bâtiment a échappé de justesse à la démolition. La solution trouvée est son déplacement, 60 mètres plus loin.

Un "bijou historique"

Vieux de 122 ans, ce bâtiment de briques a un passé très glorieux : c’est ici que quelques 2500 ouvriers ont travaillé, notamment sur la fierté des transport suisse des années 1900, la locomotive-crocodile.

C’est aussi dans ses murs qu’a été fondée la société helvético-suédoise spécialisée dans l’énergie "ABB", le plus grand constructeur de réseaux électriques au monde. La bâtisse abrite à présent le siège social de la compagnie et un restaurant, qui portera encore mieux son nom quand les deux voies seront prêtes à l'emploi, d'ici 2015 : "Gleis 9", quais n°9.

Hier, lors de l’inauguration du chantier, André Odermatt, membre du Conseil de la ville de Zürich et président de l’initiative de quartier contre le démolissage "Abbruch-Nein" montrait son enthousiasme :

le bâtiment MFO est un bijou historique qui a rendra le nouveau Oerlikon encore plus précieux".

Casse-tête administratif

Si une étude a établi dès 2008 que le déplacement du MFO était "techniquement faisable et économiquement défendable" tel que l’affirmait la ville de Zürich, il aura fallu attendre le 23 mars dernier afin que le centenaire soit définitivement hors de danger. Trois ans de casse-tête ont été nécessaires pour mettre d’accord quatre acteurs de taille : le groupe énergétique ABB, la compagnie de chemins de fer SBB, la société immobilière Swiss Prime Site ainsi que les pouvoirs publics.

En effet, le bâtiment appartient actuellement à ABB. Mais déplacé, le MFO se trouvera sur le terrain de Swiss Prime Site qui en sera ensuite la propriétaire. Cette dernière s’était tout d’abord opposée au projet avant de l’approuver. Ensuite, ABB n’a pas voulu lâcher l’ancienne fabrique en mettant en avant "des droits légitimes".

Une "construction spéciale"

Cependant, en septembre 2010, la société a donné son feu vert, consciente que, si elle ne se résignait pas, elle menait le bâtiment à la démolition, chantier qu’ABB allait devoir payer de sa poche.

Je me réjouis qu’ABB-Suisse ait posé sa pierre à cet édifice et que le MFO subsiste, en tant que symbole de l’entreprenariat et de l’esprit pionnier",

a déclaré hier lors de l'inauguration du chantier Jasmin Staiblin, la présidente d'ABB.

Pourtant, l’accord de l’ABB ne suffisait pas. Le MFO est régi par un statut dit de "construction spéciale" qu’il a fallu partiellement réviser, à tous les niveaux politiques du canton. Ce dernier n'a donné son accord final pour ce chantier gigantesque que le 23 mars dernier.

Ainsi, la société Swiss Prime Site payera les travaux à hauteur de 11 millions de francs suisses, soit 9 millions d’euros. Elle sera ensuite propriétaire de la bâtisse avec un terrain de plus de 300 m2.

                                            Reconstitution en 3D des étapes du chantier

Translokation MFO-Gebäude from ibl und partner AG on Vimeo.

6 200 tonnes sur 60 mètres

Le chantier qui s’échelonnera sur plus d’un an a débuté le 7 juillet. La technique consiste à démolir petit à petit les fondations initiales du bâtiment qui est alors porté par de nouveaux blocs de béton et des barres en acier. En dessous de celle-ci sont positionnées des rails qui, au moyen de roulettes et vérins hydrauliques, feront bouger le bâtiment de 80 cm à chaque fois (voir vidéo en 3D ci-dessus).

Ainsi, pour arriver à son nouvel emplacement, le MFO devra mettre entre 12 et 20 heures… de quoi laisser rêveurs les spectaculaires déménageurs de l’extrême !


Pays