Connexion

Syndicate content

Oslo, ville la plus chère du monde, Zurich la plus riche

jeudi, 18 août, 2011 - 15:24

D’après l’étude annuelle de la banque suisse UBS, Oslo, Zurich et Genève sont les villes les plus chères du monde. En Allemagne, les Berlinois sont ceux qui ont le pouvoir d’achat le plus élevé.

Voilà de quoi alimenter le moulin des manifestants qui protestaient le 15 Août devant le siège de la Banque Nationale Suisse contre la hausse récente du franc suisse par rapport à l’euro. Surévaluée d’environ 30% selon les syndicats à l’initiative du rassemblement, la monnaie helvétique menace de nuire à la compétitivité des produits nationaux et de freiner l’entrée des touristes. Déjà, une étude de la banque UBS place Zürich et Genève sur le podium des villes les plus chères du monde, juste derrière Oslo.

Une comparaison de 122 biens et services

Tous les trois ans, la banque suisse UBS publie une étude "Prix et salaires – Pouvoir d’achat à travers le monde" qu’elle actualise chaque année. Ainsi, l’étude bouclée le 31 juillet 2011 est une version actualisée de celle parue en été 2009. La banque avait alors comparé le prix d’un panier de 122 biens et services dans 73 villes différentes à travers le monde. De plus, afin de se rendre compte du pouvoir d’achat, UBS a aussi établi un classement des salaires. Pour obtenir une version 2011, les statisticiens ont multiplié ces résultats par le taux d’inflation et le taux de change des monnaies.

La Suisse creuse son avance de salaires

Les villes les plus chères sont aussi, en général, celles où l'on touche un meilleur salaire. Sans surprise, les Zurichois et les Genèvois sont les mieux payés au monde. Les premiers disposent toutefois d'un plus fort pouvoir d'achat et trustent la première place de ce classement, quand les citoyens de Genève n'occupent que la 7ème place.

Copenhague, pourtant numéro 1 des salaires en 2009, a été rétrogradée à la troisième place. Cette perte de vitesse s'explique par l’inflation suisse mais aussi et surtout par la hausse du PIB de la Confédération hélvétique face à un PIB danois qui stagne.

A titre de comparaison, les Français (les deux villes françaises étudiées Paris et Lyon se suivent à la 24ème et 25ème place) gagnent deux fois moins que les Suisses.

Les Américains subissent la baisse du dollar

Avec un dollar en perte de vitesse, les Etats-Unis deviennent sans surprise meilleur marché. Ainsi, New York se retrouve à la 14ème place des villes les plus chères alors que la grosse pomme faisait toujours partie du top ten des classements antérieurs.

Du coup, les européens sont mieux payés qu’aux Etats-Unis comme l’atteste la remontée de Bruxelles et Helsinki dans le classement des salaires. En effet, en seulement deux ans, ces deux villes ont "récupéré" trois et cinq places et arrivent respectivement douzième et treizième.

A Berlin, faible revenu rime avec bonne qualité de vie

En Allemagne, Munich est la ville où l’on gagne le plus, devançant Francfort de deux places. Berlin n’est qu’à la 18ème place. La capitale de la Bavière est aussi la ville allemande la plus chère. La comparaison est ici encore plus flagrante: Munich et Francfort occupent respectivement la 16ème et 18ème place au classement du niveau des prix alors que Berlin n’arrive qu’en 33ème position.

Ainsi, en terme de pouvoir d’achat, la capitale allemande devance les deux autres métropoles allemandes de huit places… Berlin est toujours "pauvre mais sexy" !




Mots clés
, , , , ,
Pays