Connexion

Syndicate content

Le nuage de Tchernobyl officiellement déclaré inoffensif

mercredi, 7 septembre, 2011 - 08:19

C'est désormais officiel, le nuage de Tchernobyl était inoffensif: ainsi en a décidé ce matin la Cour d'appel de Paris. L'augmentation de cancers de la thyroïde? Pas significatif. Quant aux Britanniques touchés de plein fouet par la crise, ils s'endettent pour subvenir aux dépenses de santé de leurs enfants. James Murdoch, le fils de Rupert, a, lui, un autre souci, certes moins vital: expliquer qu'il n'était pas au courant des écoutes téléphoniques pratiquées par son quotidien, "News of the World".

Chaque jour, retrouvez dans la nouvelle rubrique "Aujourd'hui en Europe" les évènements les plus marquants de l'actualité européenne.

Le nuage, quel nuage? Confirmant, de fait, qu'il n'y aurait pas eu de retombées radioactives dangereuses pour la santé en France à la suite de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl en 1986, la Cour d'appel de Paris a ordonné ce matin un non-lieu général dans l'enquête sur les conséquences dans l'Hexagone de l'explosion de la centrale nucléaire ukrainienne. Les frontières françaises sont donc parfaitement étanches, confirme la Cour qui ne voit aucun lien scientifique entre le passage du nuage sur l'Est et la France et la Corse du 30 avril au 5 mai 1986 et l'augmentation de certaines pathologies.

Même l'ex-patron du Service central de protection contre les rayons ionisants, le Pr Pierre Pellerin, bénéficie d'un non-lieu. Il avait été mis en examen pour "tromperie aggravée" en 2006 pour avoir caché l'ampleur de la radioactivité générée par le nuage qui s'est depuis miraculeusement dissout dans la stratosphère juridico-politique nationale.

Après Fukushima, le ministère public souhaitait clore ce dossier pour ne pas relancer le débat sur la sécurité des centrales en affirmant que les conséquences du nuage radioactif sur la santé des populations n'étaient pas mesurables. Un argument réfuté par le corps médical qui a noté une augmentation des pathologies thyroïdiennes, en Corse notamment, depuis le passage du nuage radioactif désormais définitivement déclaré inoffensif.

 

25% des britanniques s’endettent pour la santé de leurs enfants

Le coût de la santé au Royaume-Uni peut attendre des proportions problématiques pour les ménages les plus défavorisés. Selon une étude menée par Daycare Trust et Save the Children, 58% des parents déclarent avoir réduit leurs dépenses en habillement, chauffage et autre factures, afin d’assurer la bonne santé de leurs enfants. Encore plus alarmant: près d'un quart des personnes interrogées se sont endettées pour faire face aux dépenses de santé de leurs bambins.

Ce sondage intervient alors que le Parlement britannique examine la réforme de la santé (NHS : National Health Service) voulue par le Premier ministre David Cameron, qui prévoit une "réduction des gaspillages". De quoi rassurer les familles…

 

James Murdoch doit s'expliquer 

Le fils du magnat américain des médias Rupert Murdoch devra à nouveau répondre aux questions des parlementaires britanniques dans l’affaire des écoutes téléphoniques du tabloïd anglais News of the World.

James Murdoch, patron du groupe News Corp. sur les zones Europe et Asie, devra notamment convaincre qu'il n’était pas au courant depuis 2008 des écoutes téléphoniques pratiquées par le quotidien qu’il possédait.

Sa nouvelle convocation fait suite aux accusations portées par l’ancien manager des journaux du groupe, Tom Crone, qui affirme que James Murdoch avait, notamment, pris connaissance d’un email important relatant l’ampleur du scandale. Son silence aurait alors fait acte d’accord tacite.

 

Berlusconi modifie son plan d'austérité, les Italiens manifestent

Des milliers de manifestants ont défilé hier à Rome et dans une centaine de villes contre le plan d’austérité du gouvernement italien, soumis actuellement au Sénat. Ce plan, annoncé le 12 août, prévoit 45,5 milliards d'euros d’économies supplémentaires, après une première cure d'austérité de 48 milliards en juillet. L’objectif est de revenir à l'équilibre budgétaire en 2013 au lieu de 2014 et de réduire la dette, colossale (120 % du PIB).

Les mesures envisagées ne ravissent pas les manifestants, loin s’en faut. "Nous sommes au bord de l’abîme, nous avons besoin d’un gouvernement responsable", a déclaré Susanna Camusso. Selon la numéro 1 du plus important syndicat du pays, la CGIL, l'appel à la grève générale a été suivi à 70% dans le secteur des transports.

Cela n’a pas empêché le président du conseil Silvio Berlusconi de modifier une fois de plus son plan. Une taxe pesant sur les italiens les plus riches a bien été réintroduite – après avoir été abandonnée sous la pression du Cavaliere – mais elle sera moins élevée que dans le plan initial. 

L'âge de départ à la retraite des femmes dans le privé sera porté à 65 ans dès 2014, et la "règle d’or" sur l’équilibre budgétaire inscrite dans la Constitution. Objectif: regagner la confiance des marchés. Ce dernier projet sera adopté demain en conseil des ministres en vue de l’approbation au Parlement.

En France, les discussions sur le plan de rigueur ont commencé hier. Elles se sont traduites par l’adoption de l’allongement du délai d’exonération de la taxation des plus-values immobilières sur les résidences secondaires : après trente ans de détention du bien, au lieu de quinze ans actuellement. Entrée en vigueur: le 1er février 2012. Les critiques de la part de l’opposition se sont multipliées. Pierre-Alain Muet, député socialiste du Rhône, dénonce

un bric-à-brac de mesures dont la majorité elle-même a du mal à voir la cohérence. De plan d'austérité en plan d'austérité, [le gouvernement casse] un peu plus la croissance et [cours] après la réduction des déficits sans y parvenir".




Pays