Connexion

Syndicate content

Le forfait téléphonique à 1 livre, c’est possible!

mercredi, 28 septembre, 2011 - 13:04

Avant Free en France, Vectrone Mobile casse les prix outre-Manche avec un forfait à une livre, soit à peine plus d'un euro. Ironie de l'histoire, cet opérateur utilise le réseau britannique d'Orange qui pratique déjà des prix nettement inférieurs à ceux d'Orange France.

Alors que les opérateurs anglais proposent déjà des forfaits téléphoniques à des prix bien moins élevés qu'en France, Vectone Mobile vient de lancer un forfait mensuel à…1 £ (1,15 €). Qui dit mieux? Un bon coup de pub pour cet opérateur exploitant le réseau d'Orange/T-Mobile depuis 2009.

Pour cette somme symbolique, vous avez droit outre-Manche à 30 minutes de communication, 30 textos et 30 MB de connexion mobile internet. Mais ce n'est pas le seul forfait proposé. Pour ceux qui sont accros à leur portable, il peuvent, pour 10£ (11,5 €) bénéficier de 10 heures de communication par mois, textos et internet illimités. En France, c'est au moins, pour cette durée, quatre à cinq fois plus cher.

Des tarifs prohibitifs en France

Les prix des forfaits téléphoniques français sont, en effet, parmi les plus élevés d’Europe. L'arrivée de Free dans la téléphonie mobile, annoncée pour octobre, devrait néanmoins enfin les faire baisser dans l'Hexagone. Comme au Royaume-Uni où la concurrence – qui va encore s'exacerber avec les offres discount de Vectone Mobile –  a permis de réduire les tarifs d'abonnement.

Orange version british, propose, par exemple, un tarif à 10 £ (11,50 €) pour 30mn de communication, des SMS et un accès Internet illimité. Il suffit de débourser 25 £ (28 €) pour avoir droit à 8h 20mn de communication, des SMS et Internet illimités.

Virgin propose, de son côté, un tarif à 7,5 £ pour 50 minutes d’appels, des textos, mais sans accès Internet. Tous ces forfaits s'accompagnent d'un téléphone gratuit en prime.

Orange pas pressée 

Les différences de tarifs pratiqués de part et d'autre de la Manche, confirment que l'absence de réelle concurrence jusqu'à présent en France entre SFR, Bouygues et Orange. Le trio a pourtant payé une amende de près de plus de 534 millions d'euros en 2005 pour entente illicite, mais leurs tarifs n'ont pas, pour autant, baissé.

Plus étonnant, les écarts de prix pour des offres comparables par le même opérateur, Orange en Angleterre et en France sont considérables. Nous avons comparé les forfaits Orange sans internet, mais avec SMS illimités baptisés "Dolphin" outre-Manche et "Origami Zen" coté français.

Il faut noter que les forfaits version britannique sont proposés avec en centaines de minutes et, en France, en heures. Pour comparer les prix, nous avons donc fait une simple règle de trois et converti les livres en euros. Autre petite précision, les forfaits français offrent un petit plus: 3 numéros orange illimités. Mais cet avantage est loin de compenser les écarts de prix considérables.

Prenons deux exemples:

  • 200 minutes en Grande-Bretagne: 20 £ (23 €) soit  moins de 20 € pour 180 minutes (3 heures) contre 29 € en France.
  • 300 minutes en Grande-Bretagne: 30 £, soit 34,5 € pour le même temps (5 heures) contre 49 € en France.

Contacté, le service de presse d'Orange France a promis de nous rappeler au plus vite "après s'être renseigné auprès des personnes qualifiées" pour expliquer ces différences de tarifs. Malgré notre insistance, nous attendons toujours…

Mais la concurrence a parfois du bon. Si le marché français est dominé par seulement trois opérateurs, les opérateurs sont nombreux au Royaume-Uni, ainsi que les revendeurs autorisés à pratiquer des offres pour les principaux opérateurs.

Plus de forfaits que d'habitants!

Des prix bas et des forfaits qui se vendent comme des petits pains. Ainsi le nombre d’abonnés au pays de Sa gracieuse Majesté est largement supérieur au nombre d’habitants! Plus de 82 millions en juin 2011 pour une population de 61,2 millions, soit un taux de pénétration supérieur à 130% !

Orange mène la danse avec 27,5 millions d’abonnés en juin 2011, suivi d’O2 (22,1 millions et propriété de Telefonica), de Vodafone (19 millions) et de Three (7,5 millions, propriété du Hongkongais Hutchison Whampoa).




Pays