Connexion

Syndicate content

Portraits d’indignés: Ronan occupe la City

samedi, 15 octobre, 2011 - 09:56

Pour la Journée mondiale de l'Indignation, avec des milliers de Britanniques, Ronan McNern veut occuper, ce samedi,  la City Londres, comme à Wall Street et ailleurs en Europe. Au nom de "la désobéissance civile" face aux inégalités sociales de plus en plus criantes.

Londres après Wall Street. Sous la bannière du collectif  "Occupy LSX" – Occupy London Stock Exchange-, plusieurs milliers de Britanniques se réunissent ce samedi à midi devant la cathédrale St Paul pour manifester leur mécontentement devant le tournant pris par leur pays.

Nous n’avons pas de revendications précises pour le moment, tout sera décidé pendant l’assemblée générale qui aura lieu en début d’après-midi 

indique Ronan McNern, l’un des organisateurs.

Nombre d’entre nous ont déjà prévu leur sac de couchage mais, quelle que soit la durée de notre occupation, l’objectif premier est d’initier un large débat dans le pays sur le système politique actuel. Avec des gens normaux comme 99% de la population comme avec le 1% de celle-ci qui détient toutes les richesses et ne paie quasiment pas d’impôts. Ils ont leur place dans ce débat car ils sont une partie de la réponse".

A 36 ans, Ronan McNern s'occupe depuis dix ans de relations publiques, hier salarié, il est aujourd’hui à son compte. Cette autonomie lui donne la latitude nécessaire pour militer au sein du groupe Queer Resistance, créé avec plusieurs amis gays et lesbiens, mais aussi dans le cadre d’opérations contre les coupes budgétaires.

La Tunisie, l’Egypte, l’Espagne et les Etats-Unis, Israël, sont autant de vagues qui nous ont réveillé. Non pas que le Royaume-Uni était totalement endormi, les manifestations étudiantes puis celles menées par les syndicats le 26 mars et le 30 juin dernier ont prouvé le contraire, mais ces événements ont montré que les marches ne suffisaient plus, que la désobéissance civile, pacifique, est nécessaire".

Prise de conscience collective

Alors que les mouvements populaires des années Thatcher semblaient bien loin, tout a changé ces derniers mois.

les inégalités sociales ont atteint un niveau jamais atteint. Les Britanniques sont aujourd'hui conscients et concernés par ce problème majeur".

Cela ne concerne pas seulement les coupes budgétaires à répétition dénoncées par les syndicats, "cela va bien au-delà" assure le jeune homme.

La paupérisation de la population et l’enrichissement des plus riches concerne tous les citoyens et ils en ont conscience, c'est même le principal sujet de préoccupation des Britanniques aujourd'hui".

 Le 30 juin dernier, il avait été arrêté avec cinq amis par la police pour avoir installé une tente sur Trafalgar Square sans accepter de décliner son identité et son adresse. Il avait été libéré après une nuit au poste de police". Il espère que cette fois il pourra camper dehors cette nuit. 




Pays