Connexion

Syndicate content

Contre l’ostéoporose, buvez de la bière !

jeudi, 27 octobre, 2011 - 15:46

Une étude anglaise révèle que la consommation modérée de bière favoriserait la lutte contre l’ostéoporose pour les hommes et les femmes ménopausées. Un british paradox?

Boire entre une demie et une pinte de bière par jour s’avère être le meilleur régime alimentaire pour se préserver contre l’apparition d’ostéoporose. Le professeur Jonathan Powell, chef du département de recherche sur l’alimentation humaine à l’université de Cambridge, est arrivé à cette conclusion après une étude sur les effets du silicium organique sur le corps humain.

Nous avons constaté que le silicium avait des effets positifs sur la densité osseuse"

nous a expliqué le chercheur. "Or, la densité osseuse est l’un des facteurs déterminants pour la bonne santé des os: meilleure elle est, moins le risque d’ostéoporose est grand."

L’équipe s’est ensuite mise à la recherche du silicium organique dans l’alimentation. Il est contenu dans certains légumes comme les haricots verts, l’eau et surtout dans l’enveloppe de certaines céréales peu utilisées dans l'alimentation humaine. Sauf dans le processus de fabrication de la bière.

Alcool + silicium

Après s’être assuré que le silicium était facilement absorbable par l’homme, les chercheurs ont donc vérifié si les effets du silicium contenu dans la bière s’associaient à ceux de l’éthanol (l’alcool) de cette boisson. Alcool qui agit sur les os et les parties cardio-vasculaires du corps humain.

Nous nous sommes aperçus que d’un côté le silicium favorisait une meilleure densité des os tandis que l’éthanol empêchait leur dégradation"

assure Jonathan Powell.

Associés lors de l’absorption modérée d’alcool, ils ont donc un double effet très bénéfique pour la lutte contre l’ostéoporose."

"Attention néanmoins, précise-t-il immédiatement, la consommation de bière doit vraiment être modérée sinon les effets négatifs de l’éthanol dépassent largement ses effets positifs."

Un demi par jour

Par consommation modérée, il entend un demi* par jour pour les femmes non ménopausées, une pinte pour les femmes ménopausées et jusqu’à une pinte et demi pour les hommes. En revanche, blonde, brune ou blanche, les effets ne varient pas selon le type de bière consommée.

Autre nuance, la consommation de bière pour renforcer les os est surtout conseillée aux hommes et aux femmes ménopausées. Le professeur estime, en effet, qu’il "existe des risques que la consommation d’alcool favorise les cancers du sein, des ovaires et de l’utérus. Ces risques deviennent très faibles par rapport aux bénéfices après la ménopause".

Mais Jonathan Powell ne dénigre pas pour autant le french paradox. Il estime que la consommation modérée de vin est également bonne pour le corps mais ce breuvage ne possédant pas autant de silicium, ses avantages vis-à-vis de l’ostéoporose seront moins étendus.

Nouvelles normes anti-alcool

Cette annonce intervient quelques jours après un appel du Collège royal des physiciens pour réduire les recommandations officielles de consommation d’alcool au Royaume-Uni.

Nous recommandons une consommation limite d’alcool hebdomadaire entre 0 et 21 unités (pas plus de 7 pintes de bière et 2,1 bouteilles de vin) pour les hommes et entre 0 et 14 unités (2,3 pintes de bière et 1,5 bouteille de vin) pour les femmes, tant que ces quantités ne sont pas consommées en une ou deux fois et que deux ou trois jours d’abstinence par semaine sont observés", indique le professeur Ian Gilmore, spécialisé sur l’alcool. "A ces niveaux, la plupart des individus ne devraient pas connaître de problème".

Actuellement, le gouvernement recommande de ne pas consommer plus de 28 unités d’alcool (9,1 pintes de bière et 3,1 bouteilles de vin) pour les hommes et 21 unités pour les femmes, et de ne pas boire pendant 48 heures après une importante absorption d’alcool.

L’année dernière, plus d’un million de personnes (dont deux tiers d’hommes) a été admis à l’hôpital en raison de leur consommation d’alcool, soit le double de l’année 2003.


*La pinte (pint) britannique est égale à 56,8 cl. Le demi français est de 33 cl.


Mots clés
, , , , ,
Pays