Connexion

Syndicate content

Fillon augmente la TVA, Merkel baisse les impôts

lundi, 7 novembre, 2011 - 11:48

Les taux de TVA à 5,5 % seront relevés à 7 %, comme en Allemagne, sauf pour les produits de première nécessité. C'est bien le seul point de rapprochement entre Paris et Berlin: quand François Fillon présente un nouveau plan de rigueur, Angela Merkel annonce 6 milliards d’euros de baisse d'impôts pour les faibles revenus. Les régions et les communes rivalisent d’ingéniosité pour trouver de nouvelles sources de revenus. Florilèges des mesures les plus saugrenues.

La "convergence franco-allemande" est devenue la marotte du gouvernement français. Mais, au moment où François Fillon expose un nouveau plan d'économies de 7 milliards d'euros en 2012 et de 17 milliards en 2016, la coalition de centre-droit au pouvoir à Berlin annonce 6 milliards d'euros de baisses d'impôts: 2 milliards en 2013 et 4 milliards en 2014.

Cet allègement était la promesse centrale du gouvernement d'Angela Merkel, et surtout du parti libéral FDP, lors de sa campagne électorale de 2009. Mais la crise économique, et la nécessité de redresser les finances publiques, avaient contrarié ces plans.

Une vraie consolidation du budget est le préalable, mais en même temps nous voulons remercier les citoyens pour ce qu'ils ont concédé pendant la crise financière,

a déclaré la chancelière à l'issue d'une réunion avec les dirigeants des partis de la coalition au pouvoir.

Le seuil de l'impôt sur le revenu sera relevé afin de favoriser les faibles revenus. Le barème sera également révisé pour mieux prendre en compte l'inflation.

Les collectivités inventent de nouvelles taxes

Autres mesures emblématiques: le ministre des transports va recevoir une enveloppe d'un milliard d'euros supplémnetaire pour la modernisation des routes et, dès 2013, les familles qui gardent à domicile leurs enfants de 2 et 3 ans recevront 100 euros par mois (150 euros en 2014).

Une telle réforme est rendue possible grâce à des rentrées fiscales qui ont dépassé les prévisions. En 2011, ces recettes devraient atteindre 571,2 milliards d'euros, soit 40 milliards de plus qu'en 2010. Un pactole qui aurait pu être utilisé pour réduire la charge de la dette (environ 80% du PIB).

Mais si les chrétiens-démocrates et les libéraux sont parvenus à trouver un accord sur ce dossier qui empoisonnait leurs relations depuis plusieurs mois, les Etats (Länder) et les communes rivalisent d’ingéniosité pour trouver de nouvelles sources de revenus. Le quotidien financier Handelsblatt a ainsi relevé les taxes les "plus absurdes" du pays.

Payer pour dormir

Cologne a montré la voie en octobre 2010 en instaurant une taxe sur les lits d’hôtel occupés. Mais les villes de Iena, Erfurt et Gera dans l’ancienne Allemagne de l’est ont été encore plus loin en exigeant que les propriétaires de meublés ou de gites paient chaque jour un impôt de 1,50 euros pour chaque personne qui dort dans leur établissement. Les 4 étoiles doivent, pour leur part, débourser 2 euros afin de financer une enveloppe destinée à la promotion du tourisme dans ces communes.

Dormir pour se cultiver

La ville de Hambourg a mis en place une taxe de 5% sur les chambres d’hôtels pour alimenter un fonds de promotion de la culture. Cet impôt devrait dégager environ 10 millions d’euros par an.

Se blesser pour ne pas payer

Les allemands l’ont surnommé la "taxe du gyrophare". La municipalité de Hambourg -encore elle- exige désormais que les accidentés de la route qui font appel à la police sans qu’il y ait un seul blessé paye un impôt de 40 euros.  Nos voisins ont en effet pris la mauvaise habitude de demander l’aide des forces de l’ordre à la moindre occasion. La « polizei » se déplace ainsi chaque année près de 2 millions de fois pour de minuscules accrochages sans gravité. La taxe de 40 euros devrait faire hésiter certains contribuables…

Rester blanc comme un linge pour économiser

Les propriétaires de cabines de bronzage à Essen dans le bassin de la Ruhr doivent payer depuis 2010 une taxe de 20 euros pour chacun de leur appareil. Cet impôt devrait permettre de lever 150.000 euros par an.  Il n’y a pas de petits profits…

Verser des taxes pour vendre son corps

Les prostituées qui travaillent moins de 25 jours par mois doivent verser à la ville de Cologne 6 euros pour chaque journée de labeur sur leur lit. Cette taxe permet à la ville de dégager 800.000 euros de revenus chaque année.

Payer plus pour dormir moins

La taxe sur le café existe en Allemagne depuis le… XVIIème siècle. D’un montant de 2,19 euros le kilo pour le café en grain ou moulu et de 4,79 euros pour le café soluble, cette taxe existe aussi en Belgique et au Danemark. Les douanes fédérales saisissent même aux frontières les paquets de Jacques Vabre ou de Carte Noire qui n’ont pas été déclarés…




Pays