Connexion

Syndicate content

Worldirish.com : Irlandais de tous pays, unissez-vous sur le Net

vendredi, 18 novembre, 2011 - 11:22

Première, deuxième ou 10ème génération, les Irlandais du monde entier peuvent désormais échanger sur "leur" réseau social. Entre folklore et actualités, Worldirish.com surfe sur la nostalgie du pays d'origine des 80 millions de personnes qui revendiquent une ascendance irlandaise.

Ils seraient 80 millions tout autour du globe à avoir des racines irlandaises, plus ou moins enfouies, et plus ou moins revendiquées. Impressionnant, en comparaison aux 4 millions de personnes qui vivent sur l'île. C'est sur cette vague d'immigration que surfe un site internet d'un nouveau genre et unique en Europe: WorldIrish.com.

Depuis le début du mois d'octobre, ce nouveau réseau social est en ligne et compte déjà 10 000 inscrits, sur quasiment tous les continents, symbole de l'attrait pour l'Irlande à l'étranger. L'idée de ce site vient de John McColgan, créateur de Riverdance, le groupe qui a rendu célèbre la danse irlandaise à travers le monde. Dans le même esprit, WorldIrish.com est un moyen d'étendre la culture irlandaise via le web, mais pas seulement.

L'Irlande en héritage

Ce nouveau réseau social est aussi un lien, un lieu où les Irlandais, de première, deuxième ou dixième générations peuvent se rejoindre et discuter de ce qui les intéresse. Pour les émigrés, qui ont fui le chômage et la crise économique, l'Irlande reste, malgré tout, un pays auquel ils sont très attachés.

L'Irlande est un petit pays. Le lien est quasiment indestructible entre ceux qui sont partis et leur pays d'origine. Le plus bel exemple à ce propos est la dernière coupe du monde de rugby. L'Irlande était certainement l'équipe la plus soutenue, parce que les supporters venant de partout restent très fiers de leurs origines et de leur héritage,

explique Michael Branagan, directeur général du site internet.

Folklore et créativité

WorldIrish vogue sur cette nostalgie du pays, en proposant des vidéos montrant, pour une part, une Irlande folklorique, riche en musique, en danse traditionnelle et en recette de cuisine, et d'autre part, une Irlande plus actuelle, avec chaque jour le tour de l'actualité en images et en vidéo.

 

Sur WorldIrish, l'idée est d'écouter, de regarder, plutôt que de se faire expliquer. On essaye de créer une interactivité sur le site, grâce à des vidéos. Je pense que le véritable objectif de ce site est de créer quelque chose de positif, où les gens peuvent se rejoindre et accomplir des choses impossibles autrement, parler à des gens intéressants, laisser leur créativité exploser. Qu'est ce qui va naître de cela, on ne sait pas pour l'instant ! On verra,

continue Michael Branagan.

Financer des entreprises ou des associations caritatives

En tout cas, leurs objectifs sont présentés clairement, et comme tout sur ce site, en vidéo.

WorldIrish.com – Imagine If…… from WorldIrish on Vimeo.

Et les créateurs de ce réseau social fourmillent de projets pour développer cette plateforme.

Pour l'instant, les idées viennent surtout de ce que dit la communauté sur Internet. Mais nous avons des idées, comme celle de faciliter le don à des associations de charité, ou à des entreprises irlandaises, qui ont juste besoin de ce petit coup de pouce pour évoluer. Grâce à des projets comme le notre, nous espérons que les Irlandais émigrés joueront un rôle dans la construction du pays, montrant que l'Irlande a un beau futur qui l'attend, ce qui empêchera peut-être d'autres jeunes d'émigrer.

Un programme ambitieux et enthousiaste, qu'une équipe de community-manager tient à bout de bras depuis le mois d'octobre et les premières connexions sur le site.

Les réactions après le lancement du site ne se sont pas fait attendre sur les réseaux sociaux traditionnels, comme Twitter et Facebook, qu'utilisent les inscrits sur WorldIrish. La plupart sont positives et encouragent cette initiative unique, pour l'instant. D'autres sont plus mesurées, comme Ferdi Roberts, un habitant de Dublin qui a écrit via Facebook.

WorldIrish.com apparaît aussi déconnecté par rapport au net, que l'Irlande par rapport au reste du monde.

Pour cet internaute, il est trop tard pour créer de nouveaux réseaux sociaux, à l'heure, où plusieurs sont déjà très ancrés sur la toile. Malgré cela, WolrdIrish semble avoir trouvé sa cible, puisque beaucoup font valoir leurs racines irlandaises, en postant des commentaires sur le site. L'Américaine Ellen Frezzi fait partie de ceux là. "Ma grand-mère est irlandaise, et ici, aux États-Unis, avoir des origines irlandaises est important. Nous sommes très fiers de faire partie d'un pays à la culture si riche."

L'importance de ceux qui sont partis

D'après l’institut de recherche économique et sociale, jusqu’à 45 000 Irlandais auraient quitté le pays en 2010 en raison des difficultés économiques dans le pays. Lors de la dernière récession, le pic avait été atteint en 1989 avec 44 000 émigrations. Et ce record devrait être largement battu: les chercheurs estiment que 75 000 Irlandais supplémentaires devraient les suivre en 2011, même si 15 000 feront le chemin inverse.

Ceux qui sont partis, à la cherche d'un emploi et d'une vie meilleure aux quatre coins du monde, gardent une importance fondamentale pour ceux qui restent en Irlande. Dans les discours politiques, les émigrés sont plus que jamais présents en cette période de crise. Dans chaque famille, souvent une personne au moins est partie à l'étranger ou s'y prépare, ce qui rend la société irlandaise très attentive à ce qui se passe dans la communauté en dehors des frontières du pays.

D'ailleurs on ne parle plus de diaspora, mais de communauté. Ceux qui ont quitté le pays font toujours partie de l'Irlande pour ses habitants.

Et pour partager ce lien, WorldIrish fait partie des outils maintenant à la disposition des millions d'Irlandais à travers le globe.




Pays