Connexion

Syndicate content

Berlin, capitale du rire ?

mercredi, 14 décembre, 2011 - 09:54

Une scène de vie dans le métro berlinois crée le buzz en Allemagne. Des gens qui rient sans que l’on sache trop pourquoi et le fou rire se propage bientôt sur la toile…

Un soir d’hiver dans le métro berlinois. Deux voyageuses commencent à rigoler, gentiment d’abord puis très franchement ensuite. Les autres voyageurs se regardent, restent interdits ou esquissent un sourire avant de retourner à leur téléphone portable. Jusqu’ici, rien de très exceptionnel…

Fou rire général

Sauf qu’au bout de quelques dizaines de secondes, la magie opère : une, deux, trois personnes se mettent à rire, avant que la frénésie ne gagne l’autre extrémité du wagon… Seul un raide homme d’affaires (ou supposé tel) et un punk blasé (ou qui a passé eu une bien mauvaise journée) résistent aux sirènes de l’allégresse générale.

La vidéo de la scène, partagée le 7 décembre sur le Youtube, commence très vite à circuler sur les réseaux sociaux. Les gens rient et font rire leurs amis. Mais les internautes cherchent aussi à comprendre le pourquoi du comment et le débat s’installe : ces gens rient-ils spontanément ou certains se sont-ils entendus et entretiennent-ils les rires des autres passagers?

 

Assez rapidement, il apparait que plusieurs personnes sont effectivement de mèche et font partie d’un club de "Lach-yoga", le yoga du rire, une "discipline" importée des Etats-Unis et qui gagne en popularité en Europe…

Une expérience qui vire au buzz

A l’origine de cette action, le collectif Hauptstadt lacht (La capitale rit), assure qu’il s’agissait d’une simple expérience qui n’était pas destinée à être publiée sur internet.

Nous voulions simplement nous amuser, rire comme nous le faisons chaque semaine. Mais nous voulions essayer dans un endroit public, clos de préférence, pour voir comment les gens réagiraient",

explique Angela Mecking, fondatrice du collectif.

Pendant deux heures, le petit groupe circulera donc de métros en métros et suscitera étonnement, rire mais aussi incompréhension : "Il y aura toujours des gens pour trouver ça inconfortable", admet cette professeur de yoga du rire.

Elle assure avoir partagé la vidéo pour les seuls membres du club et ne s’attendait pas à un tel buzz. En effet, la vidéo est visionnée 500 fois le premier jour, 110 000 le second et plus 800 000 fois en moins d’une semaine, faisant de cette vidéo amateur une des vidéos buzz de l’année en Allemagne

Un concept qui fait recette dans la capitale allemande

Bien qu’anecdotique, cette vidéo illustre la popularité croissante du yoga du rire dans la capitale allemande. Plusieurs associations proposent régulièrement des manifestations : outre le collectif Hauptstadt-lacht, l’association Lachen Verbindet (Unis par le rire) répertorie ainsi les différentes initiatives dans la capitale. Des évènements sont organisés presque chaque semaine : des Lach Tanz Party (Soirée danse et rire), des virées en bateaux, des regroupements en ville…

En septembre dernier, le Berlin Lachen Projekt (Projet berlinois du rire) a rassemblé organisateurs, adeptes et même artistes, venus d'aussi loin que l'Australie : sensibilisation à la discipline, créations artistiques mêlant spectacle-vivant et ateliers de rue avaient vu le jour dans plusieurs quartiers de la capitale allemande.

Indépendamment du succès de l’expérience, Angela Mecking et son association ont déjà prévu d’autres initiatives, la prochaine se tiendra le 25 décembre au marché de Noël de Tempelhof, l’ancien aéroport reconverti en parc. "La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri", disait Chamfort. Il est encore temps !


Pays