Connexion

Syndicate content

Des Grecs trop pauvres abandonnent leurs enfants

mardi, 10 janvier, 2012 - 10:01

A Athènes, certains parents trop pauvres pour subvenir aux besoins de leurs enfants préfèrent les abandonner dans les centres d'action sociale.

A situation désespérée, mesure désespérée… Comme Maria, une jeune mère célibataire au chômage depuis plus d'un an, de plus en plus de parents grecs préfèrent, par manque de moyens financiers, confier leurs enfants aux services sociaux ou religieux de la capitale. Il y a quelques mois, elle a décidé de laissé sa fille à l'association SOS Children's Villages, une association caritative autrefois habituée à recueillir les enfants de parents drogués ou alcooliques. 

Depuis un an, nous avons eu des centaines de cas de parents qui veulent nous laisser leurs enfants. Ils nous connaissent et nous font confiance", 

témoigne le Père Antonios, jeune prêtre orthodoxe qui dirige un centre pour jeunes démunis de la ville. 

Ces parents, poussés par des conditions de pauvreté devenues trop extrêmes à leurs yeux pour pouvoir subvenir aux besoins de leurs enfants, ne sont pas bien jugés par la société grecque, pour qui la famille est une valeur de la plus haute importance. 

Sofia Kouhi, de l'association Smile of a Child, estime que le plus tragique est que les parents qui demandent que leurs enfants soient pris en charge sont probablement ceux qui aiment le plus leurs enfants, en dépit de l'aspect draconnien de leur acte. 


Repéré sur BBC News : The Greek parents too poor to care for their children




Pays