Connexion

Syndicate content

Prison à vie pour l’instigateur de l’assassinat du journaliste arménien Hrant Dink

mercredi, 18 janvier, 2012 - 09:31

Fin du procès fleuve pour l'assassinat du journaliste arménien Hrant Dink, fondateur du journal arméno-turc Agos. Mais pour la famille, les "véritables commanditaires" ont été épargnés. 

La déception était grande hier soir sur le visage fermé de Rakel Dink. Quelques minutes auparavant, le tribunal de Besiktas, à Istanbul, avait annoncé le verdict dans le cadre du procès des assassins présumés de son mari, Hrant Dink, journaliste arménien et fondateur du journal bilingue Agos, tué d’une balle dans la nuque le 19 janvier 2007.

Yasin Hayal, 31 ans, a été condamné à la prison à perpétuité "pour avoir incité avec préméditation" à l'assassinat de ce journaliste. En revanche, le tribunal a rejeté l’hypothèse d’un complot et les charges de participation à une organisation terroriste. Yasin Hayal et Ogun Samast, lui-même condamné en juin à 22 années et 10 mois de prison, auraient donc agi seuls. Fethiye Cetin, avocate de la famille de Hrant Dink, se désole:

Nous n’attendions vraiment pas une telle décision. Ce proces est une comédie (…). Tant que nous n’aurons pas dit 'c’est terminé' ce procès continuera".

Les avocats de la famille de Hrant Dink estiment que les véritables commanditaires de ce meurtre ont été épargnés par la Justice et que de nombreuses pistes ont été laissées de côté dans ce procès fleuve qui a duré 5 ans. Parmi les éléments non exploités se trouvent, notamment, les enregistrements d’appels téléphoniques effectués par Ogun Samast le jour de l’assassinat.


Pays