Connexion

Syndicate content

Coup de théâtre: le tueur d’Oslo mis en scène

mardi, 24 janvier, 2012 - 11:03

La colère des Norvégiens ne faiblit pas après l’annonce en fin de semaine dernière qu’une troupe de théâtre danoise allait mettre en scène, sous forme de monologue, le manifeste haineux d’Anders Behring Breivik, le tueur d'Oslo..

"Pour moi c’est un devoir démocratique d’étudier pourquoi et comment la propagande anti-musulmane peut se propager", assure le directeur du théâtre Café Teatret Christian Lollike. Il estime que si les attentats avaient un caractère unique, le processus de réflexion derrière ne l’est pas.

Il va donc monter une pièce reprenant sous forme de monologues des extraits de l'interminable manifeste diffusé sur internet par le tueur d'Oslo juste avant de tuer systématiquement 77 personnes en juillet dernier.

"C’est l’expression d’un point de vue idéologique et cela peut se reproduire". L’acteur Olaf Højgaard, qui jouera le rôle de d’Anders Behring Breivik, veut, pour sa part, "montrer l’humain dans l’inhumain et l’inhumain dans l’humain".

"Les mots me manquent…"

Les Norvégiens reprochent notamment le manque de tact des Danois alors que la pièce devrait se jouer cet été, au moment où pourrait se dérouler le procès du terroriste d’extrême-droite.

"C’est tellement brutal que les mots me manquent. Cela va être un poids supplémentaire pour nous de savoir que ce sera joué par un acteur au moment même où se déroule le procès", a réagi Ragnar Eikeland, qui a perdu un fils le 22 juillet. Il espère qu’il sera possible de stopper cette pièce.

Personne ne devrait faire quoique ce soit pour diffuser la parole de Breivik".

"Le principal objectif de Breivik a été de diffuser le message de son manifeste, et il l’a fait en allant tuer tous ces gens", estime, pour sa part, Erik Ulfsby, directeur de Det Norske Teatret à Oslo.

"Monstre nazi"

Selon la presse norvégienne, le ministère de la justice envisageait d'ailleurs de proposer une loi interdisant aux auteurs de crimes violents de publier des livres et de gagner de l’argent par leur vente.

Dans son manifeste de 1518 pages, Breivik essayait de justifier son double-attentat qui a coûté la vie à 77 personnes au cours d’un attentat à la voiture piégée à Oslo et d’une chasse à l’homme abominable sur une petite île où se déroulait le camp d’été des jeunesses travaillistes.

Le manifeste de Breivik, en partie repris sur des sites internet de partisans de la mouvance "contre-djihad", est aussi un manuel très précis de la fabrication de bombe ou des méthodes pour réaliser ses crimes.

Celui qui se présentait comme "le plus grand monstre (nazi) depuis la Seconde Guerre mondiale" a été déclaré irresponsable au cours d’une première expertise psychiatrique. Une seconde expertise va avoir lieu.




Pays