Connexion

Syndicate content

Les Polonais se ruent sur Nordmaling

jeudi, 29 mars, 2012 - 16:05

Une toute petite ville du nord de la Suède a mis en place une offre alléchante : donner gratuitement des terrains à bâtir pour attirer de nouveaux habitants. Dépassée par son succès auprès des Polonais, la municipalité a été contrainte de suspendre l'offre.
Repéré sur The Daily Telegraph

La commune suédoise de Nordmaling se prépare à une vague d’immigration sans précédent. Cette jolie petite ville côtière située au nord du pays a subitement gagné en popularité en offrant des terrains immobiliers pour attirer de nouveaux résidents.

Après la parution dans un journal polonais d’un article sur les cent terrains cédés gratuitement par la municipalité, les bureaux du gouvernement local ont reçu environ 1.500 appels de la part de Polonais qui souhaitaient profiter de l’offre.

Dépassée par son succès

Sune Hoglander, le fonctionnaire local en charge de l’offre, raconte que pendant trois jours il n’a fait que répondre au téléphone. "La demande a explosé après la parution de l’article", a-t-il expliqué au Daily Telegraph.

Je ne pouvais plus gérer. Je prenais même des appels sur mon portable,

a-t-il ajouté.

Après cet afflux inespéré, il a pris la décision mercredi de suspendre l’offre pour se donner le temps de gérer les candidatures.

Exode rural

La population de cette ville située à 365 kilomètres au nord de Stockholm, en déclin depuis une dizaine d’années, est aujourd’hui réduite à environ 2.600 habitants. Les paysages ruraux paisibles et le charmant bord de mer de Nordmaling ne suffisent pas à retenir les jeunes, qui préfèrent rejoindre les milieux plus urbanisés de la partie sud de la Suède.

En dépit de la barrière de la langue, la Suède est une terre d’accueil assez courante pour les Polonais. A l’instar du Royaume-Uni et de l’Irlande, la Suède a ouvert son marché du travail quand la Pologne a rejoint l’Union Européenne en 2004.

La municipalité de Nordmaling n’a pas encore précisé quand les candidatures retenues seraient communiquées. Reste à savoir si les heureux élus pourront s’acclimater aux rudes hivers de la petite ville nordique.


Repéré sur The Daily Telegraph: Swedish town's free land offer backfires after Polish influx






Pays