Connexion

Syndicate content

Moscou veut interdire la “propagande homosexuelle”

vendredi, 30 mars, 2012 - 11:36

Le parlement russe va examiner un texte imposant des amendes à ceux "qui feraient la promotion de l’homosexualité". Déjà en place à Saint Petersburg, la mesure provoque l’indignation en Russie et ailleurs.
Repéré sur le Wahsington Post

Il ne fait pas bon être gay, lesbienne, bi ou trans (LGBT) en Russie. Alors que l’Union Européenne dénonce régulièrement le traitement que le pays réserve aux homosexuels, une proposition de loi visant à interdire la "propagande homosexuelle" vient d’être déposée à la Douma (le parlement Russe) par des députés de la ville de Novosibirsk, située en Sibérie.

Le projet de loi décrié par les associations LGBT prévoit des amendes allant jusqu’à 5.000 roubles (120 euros) pour les individus et 500.000 roubles (12 000 euros) pour les compagnies qui "feraient la propagande de l’homosexualité aux mineurs". Officiellement, c’est la diffusion de pornographie aux enfants qui est visée.

Interdiction de la Gay Pride

Les associations des droits de l’homme craignent cependant que la loi soit détournée de son objectif premier et serve de justification pour interdire les manifestations organisées par les mouvements homosexuels, notamment la Gay Pride. Les députés de Novosibirsk n’ont d’ailleurs pas su expliquer clairement ce qui relevait d’une "propagande homosexuelle".

Le dépôt de la loi est vu par les associations comme un "test de tolérance" pour le Kremlin, alors que Vladimir Poutine va être intronisé président par le Parlement la semaine prochaine. Le gagnant des dernières élection s’était montré jusqu’à présent relativement ouvert sur les questions LGBT.

Madonna donne le 'la'

En 2006, un projet de loi similaire avait été déposé, sans être adopté, à la Douma, mais le climat actuel fait craindre aux militants que la proposition pourrait être votée. Le mois dernier, une loi interdisant elle aussi la propagande homosexuelle ainsi que les prises de paroles positives sur l’homosexualité en publique a été adoptée par la ville de Saint-Pétersburg.

La mesure avait choqué au-delà des frontières du pays faisant réagir jusqu’à Madonna. La chanteuse a été appelée au boycott alors qu’elle doit se produire en concert dans la ville le 9 août prochain. Elle a ainsi expliqué qu’elle irait "à Saint-Pétersbourg pour exprimer mon soutien à la communauté homo", ajoutant qu'elle "parler[apendant [son] spectacle de cette atrocité ridicule".

Au risque d’avoir à payer une amende.


Repéré sur le Washington Post Russia’s Parliament to consider bill against ‘gay propaganda’




Pays