Connexion

Syndicate content

L’Europe au secours des oubliés de la mode

vendredi, 6 avril, 2012 - 09:37

Une étude européenne sur l’industrie du textile s'inquiète des problèmes d’accès à l’habillement de nombreux Européens qui souffrent de surpoids et d'handicaps. L’Union européenne tente de réduire cette inégalité en aidant des PME du secteur.

Repéré sur lainformacion

Selon une étude présentée à Bruxelles le 29 mars dernier lors de la "Conférence annuelle européenne pour le futur du textile", 40 % des Européens, soit 200 millions de personnes, n’auraient pas accès à la mode en raison de leur morphologie: problèmes de surpoids, d’handicap et de malformation. L’Institut de biomécanique de Valence (IBV) en Espagne a coordonné l’enquête dans six pays. 

D'après l’étude Panorama de la santé : Europe 2010 de l’OMS, 10% de la population européenne serait victime de surpoids (50 millions). L’IBV explique qu’à cela s’ajoute, entre autre, les personnes diabétiques qui ont des problèmes de pieds (30 millions), ceux ayant besoin d’un fauteuil roulant (7 millions) et les victimes de troubles musculo-squelettiques (40 millions).

La variété morphologique ne se retrouve pas dans les produits vendu par les grands groupes de textiles. L’accès aux produits adaptés ou retouchés, plus chers, engendre des discriminations économiques et sociales.

Un projet pour être fashion

Cette étude s’inscrit dans le projet FASHION-ABLE. L’objectif, offrir aux PME européennes innovantes des moyens technologiques fabriquant des vêtements adaptables des moyen technique et économique.

Le directeur de l’IBV, Juan Carlos Gonzalez, a expliqué que cette initiative collective et collaborative

permettra aux PME européennes intéressées par la personnalisation des produits par la technologiques les moyens de travailler ensemble de manière durable "

Le projet est co-financé à hauteur de 5 millions d’euros par l’Union européenne grâce au "Fonds pour la croissance et l’emploi".

Celui-ci soutient la recherche, l’innovation et l’échange entre 13 structures dont des centres de recherches, des PME et des associations contre le Handicap. Pendant 3 ans, le projet devrait permettre la création et la production d'un grand nombre de vêtements et chaussures adaptables pour les 200 millions d’européens privés de mode.  




Pays