Connexion

Syndicate content

Facebook donne un coup de pouce au don d’organe

mercredi, 2 mai, 2012 - 11:37

Les services de santé britanniques se sont alliés au réseau social Facebook pour promouvoir le don d’organe à l’heure où 10.000 personnes au Royaume-Uni sont sur la liste d’attente pour une greffe.
Repéré sur la BBC

Les utilisateurs de Facebook pourront désormais annoncer sur leur page personnelle qu’ils sont des donneurs d'organe. Cette information apparaîtra au même titre que d’autres évènements personnels: mariage, déménagement, nouveau travail etc.

Il sera également possible de s’enregistrer comme donneur d’organe directement sur la page Facebook officielle de la NHS (les services de santé britanniques).

Selon le département national des transfusions et des greffes, ce partenariat permettra de promouvoir le don d’organe.

Des personnes qui ont déjà envisagé le don d’organe mais n’ont jamais pris le temps de se faire enregistrer pourraient être inspirées en voyant que dix ou 100 de leurs amis sont des donneurs d’organes et décider de suivre leur exemple",

a expliqué à la BBC Simon Milner, le directeur des programmes de Facebook au Royaume-Uni.

Casser le tabou

Rendre public son statut de donneur d’organe sur sa page personnelle permet également aux familles d’aborder ce sujet souvent difficile avant qu’il ne soit trop tard.

Selon la directrice du département national des transfusions et des greffes, Facebook est "un moyen formidable" d’encourager les familles à parler du don d’organe maintenant plutôt "qu’au pire moment imaginable".

D’autant plus que les organes d’un donneur enregistré ne sont pas utilisés si la famille s’y oppose. Selon une étude du British Journal of Anaesthesia, ce cas concerne une famille de donneur potentiel sur 10. La NHS assure que les proches qui sont au courant des souhaits du donneur, consentent plus facilement à l’utilisation de ses organes.

Un rein tombé du ciel

Ce n’est pas la première fois que le réseau social aux 900 millions d’utilisateurs joue un rôle de premier plan dans le don d’organe. Au mois de mars dernier, un américain atteint d’une grave maladie congénitale a pu recevoir un rein de la part d’un "ami" Facebook de sa femme… que celle-ci connaissait à peine !

Si seulement un rein pouvait tomber du ciel pour que mon mari arrête de souffrir. Si quelqu’un connait un donneur du groupe O, je vous en supplie faites le moi savoir".

C’est ce statut de l’épouse désespérée qui a convaincu Ricky Cisco, 25 ans, de donner un rein à un parfait inconnu.

De quoi encourager l’initiative de Facebook, lancée aux Pays-Bas, en Australie et aux Etats-Unis en parallèle du Royaume-Uni. Le réseau social espère étendre ces partenariats à d’autres pays dans les prochains mois.


Repéré sur La BBC: Facebook in organ donation push




Pays