Connexion

Syndicate content

Les Pirates débarquent au nord de l’Allemagne

lundi, 7 mai, 2012 - 16:36

Le 6 mai, lors des élections régionales dans le petit État du nord de l'Allemagne, le Schleswig-Holstein, le Parti Pirate a remporté 8,2% des votes. Une nouvelle victoire électorale pour ce parti qui pourrait le placer en arbitre de la politique du pays.

Le Parti pirate allemand fait, de nouveau, un score important à des élections régionales. Pour la troisième fois, cette nouvelle formation politique outre-Rhin fait un score supérieur aux 5% nécessaire pour entrer à un parlement régional. Cette fois, c’est au sein du land rural et pauvre le Schleswig-Holstein que des sièges seront désormais dévolus aux "Pirates". 8,2% des électeurs ont choisi ce 6 mai le parti qui propose:

une réelle alternative pour les citoyens de ce pays qui veulent participer sérieusement à la politique"

selon Bernd Schloemer le président du Parti Pirate allemand

La coalition conservateurs-libéraux d’Angela Merkel a perdu pied le 6 mai dans ce land. La région devrait être dirigée une nouvelle coalition s’installer ces prochains jours. Les Pirates sont au centre des tractations. Fort de son score, le parti a désormais une place d’arbitre entre les deux grandes formations. Le SPD et la CDU atteignent respectivement 30,3% et 30,9% soit quelques milliers de voix d’écart dans ce land de 2,3millions d’habitants.

Succès sur succès

La montée en puissance des Pirates commence depuis 2006. Le parti séduit les jeunes, et particulièrement ceux votant pour la première fois. Le parti lui-même est jeune. L’âge moyen des militants est de 29 ans.

Il met en avant le concept alternatif des propositions. Le parti, qui se définit comme "social-libéral", propose le droit de vote à partir de 14 ans et pour tous les étrangers, les transports gratuits, l'étatisation de l'eau et de l'énergie.

Le succès électoral en Schleswig-Holstein montre que les Pirates offrent aux citoyens les bons concepts"

s'est félicité Bernd Schloemer. Il devrait encore faire tanguer les partis politiques traditionnels ces prochaines semaines aux législatives de du Land de Rhénanie du Nord Westphalie.




Pays