Connexion

Syndicate content

La flamme olympique s’est timidement rallumée en Grèce

jeudi, 10 mai, 2012 - 14:25

En pleine crise économique et politique, les Grecs ne se sont pas enflammés cette année pour l'allumage de la torche olympique. Ils ont d'autres soucis.
Repéré sur The Guardian

Il aura suffit d’une étincelle pour que la flamme se rallume en Grèce. La torche olympique a été allumée ce matin à 11h30 pour 70 jours de course. D’Olympie à Londres, 8 000 athlètes devront se passer le relais sur un peu moins de 13 000 km.

Mais le grand périple international pour parvenir jusqu’au lieu de compétition est supprimé. Le Comité International Olympique  (CIO) a décidé de supprimer les étapes dans les capitales de plusieur après les incidents survenus sur le parcours en 2008, notamment en France.

La flamme passera donc par cinq sites archéologiques grecs, comme l’Acropole ou le vieux stade d’ Athènes, avant de s’envoler pour le Royaume-Uni le 19 mai. Un seul détour permis par le COI: en Irlande du Nord. La flamme passera par Belfast et une soixantaine d’autres villages.

Les Grecs, pas vraiment tout feu tout flamme

En direct d’Athènes, Julian Borger, un des rédacteurs en chef du quotidien anglais The Guardian, a constaté le désintérêt des Athéniens pour la cérémonie, trop préoccupés par d’autres sujets plus grave.

Même constat pour la télévision grecque qui n’y prête pas attention. Elle a consacré sa matinée à la crise politique grecque après les élections législatives. Selon le propriétaire d’un bar situé à Athènes, la population n’a pas le coeur aux distractions:

La matinée télévisée est habituellement consacrée à la cérémonie olympique. Cette année, nous avons seulement vu l’allumage de la torche. Nous avons d’autres choses en tête.”


Repéré sur The Guardian: London 2012 Olympics: torch lighting ceremony – as it happened




Pays