Connexion

Syndicate content

Le Botox bientôt remboursé par la Sécurité Sociale britannique

vendredi, 11 mai, 2012 - 15:06

Utilisée depuis 2010 pour lutter contre les migraines chroniques, la toxine est en passe d'être prise en charge par la sécurité sociale britannique.

Les piqûres de Botox dans le cou, nouvelle lubie dans la course à l'éternelle jeunesse? Absolument pas. C'est pour des raisons médicales, plus précisément pour soulager les migraines chroniques, que le Royaume-Uni est sur le point de rendre accessible à tous cette pratique.

Bien que son utilisation soit autorisée à des fins médicales depuis 2010, le National Institute for Health and Clinical Excellence (NICE) — un organisme de santé britannique — a laissé entendre qu'il proposerait que le Botox fasse maintenant partie des médicaments pris en charge par le National Health Service (NHS), l'équivalent de la Sécurité Social en France.

Plus belle la vie

Alors que l'organisme avait déclaré ne pas être en faveur de cette utilisation de la toxine botulique en raison d'un manque de preuves de son efficacité, il change aujourd'hui radicalement de position. Les adultes dont la vie est gâchée par des migraines chroniques pourront maintenant en bénéficier si au moins trois autres traitements ont déjà été essayés sans succès.

Wendy Thomas, directrice de la Migraine Trust, s'est réjouie de cette décision :

Pour les patients qui souffrent de cette maladie, le Botox peut être un traitement préventif efficace et sans danger qui pourra les aider à gérer leurs migraines et à améliorer leur qualité de vie".

Une trentaine d'injections par séance

Si le fonctionnement exact de cette neurotoxine demeure inconnu, on imagine que son rôle est probablement de bloquer la transmission de la douleur ou de relaxer certains muscles. Dans le traitement des migraines chroniques, le Botox est administré au rythme d'une séance toutes les 12 semaines. A chacune d'entre elles — facturée 350 livres sterling (environ 435 euros) — une trentaine d'injections sont effectuées dans sept zones différentes du cou et de la tête.

La probabilité que le NHS prenne en charge le coût de ces traitements pourrait bénéficier aux 700 000 personnes qui souffriraient actuellement de ces migraines appelées chroniques car elles se manifestent au moins 15 fois par mois pendant un minimum de 4 heures par jour.

Plus des maux de tête et une cure de jouvence reboursée par la sécu: les migraineux vont faire des jaloux outre-Manche! 




Mots clés
, , , , , , , , ,
Pays