Connexion

Syndicate content

L’Europe boycotte l’Euro 2012, du moins officiellement

mardi, 15 mai, 2012 - 15:30

Plusieurs pays européens, dont l'Allemagne, vont boycotter l'Euro 2012 en Ukraine pour protester contre l'emprisonnement de l'ex-première ministre ukrainienne, Ioulia Tymochenko. Boycott, en fait, symbolique, puisque seuls les officiels ne seront pas dans les stades, contrairement aux joueurs.

Repéré sur The Guardian

La condamnation à sept ans d’emprisonnement en octobre 2011 de l'ex-chef du gouvernement ukrainien, Ioulia Tymochenko, est qualifiée de "politique" par l’Union européenne et les Etats-Unis.

De nouveau, lundi dernier, les ministres des Affaires étranères de l'UE, se sont mis d’accord pour juger "inacceptable" la détention de Mme Tymochenko. Mais au delà de cette déclaration de principe, les ministres européens ne sont pas arrivés à une décision unanime de boycott contre l’Ukraine lors de la compétition de l’Euro 2012 qui se déroulera en juin.

À chacun son avis

Alors que la France n’était pas présente à ce rendez-vous pour cause de changement de gouvernement, certains pays ont néanmoins un avis plus tranché sur la question. La Belgique boycottera l’ensemble de la compétition. Angela Merkel a confirmé, pour sa part, qu’aucun membre de son gouvernement ou représentant officiel sera présent lors du premier match de l’équipe allemande le 9 juin. La position du gouvernement néerlandais est identique.

Quant au Luxembourg, le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn a déclaré que le boycott est du ressort de l’UEFA. Mais pour le chef de la diplomatie suédoise, Carl Bildt, ce boycott n'a pas de vraiment de sens.

Je ne comprends pas que l’on utilise la présence ou non d’officiels à un match de football comme étant une mesure majeur de politique européenne”.

La Pologne et l’Ukraine sur le qui-vive

Le président de l’Ukraine, Viktor Yanukovitch, a rapidement réagi à ces menaces de boycott.

Si quelqu'un veut venir en Ukraine, nous l'accueillerons avec plaisir. Si quelqu'un a une raison pour ne pas venir, c'est son affaire personnelle” .

De son côté, la Pologne a également protesté. Mais le président polonais Bronislaw Komorowski a profité de la polémique pour proposer d’accueillir la finale de l’Euro 2012 à Varsovie.

Reperé sur The Guardian: EU ministers to meet over Tymoshenko amid calls for Euro 2012 boycott




Mots clés
, , , , ,
Pays