Connexion

Syndicate content

En Suède, les enseignants sont démotivés

mardi, 22 mai, 2012 - 12:43

Près de la moitié des enseignants suédois regrettent leur choix de carrière, selon un sondage de la chambre de Commerce et d'Industrie de Sydsvenska. Le pays souvent pris en modèle pour son système éducatif peine à former ses enseignants.

Repéré sur SVT

Selon une enquête menée par la chambre de Commerce et d'Industrie de Sydsvenska auprès de 503 enseignants du secondaire dans 279 écoles secondaires à travers le pays, près de la moitié des enseignants disent regretter leur choix de carrière. 

Les enseignants suédois sont ainsi de plus en plus nombreux à vouloir changer de métier. Souvent pris en exemple pour sa réussite, le système scolaire scandinave n'est plus attractif. L’épanouissement personnel, les salaires plus élevés ailleurs, la réduction du stress, et de meilleures conditions de travail, poussent une grande partie des enseignants à quitter les classes pour d'autres professions.

Un problème de formation

De plus, selon cette enquête, près de six enseignants sur dix estiment que la formation des enseignants est faible, voir très faible, vis a vis des compétence professionnelle requises pour éduquer les jeunes.

En 2010, le gouvernement s’était attaqué au système de formation afin "améliorer la qualité et le statut de la formation professionnelle" selon le ministre de l’Éducation de l’époque, Jan Björklund. Les réformes des dix dernières années avaient mis l'accent sur le rôle social de l'école, plutôt que sur les contenus pédagogiques. Résultat, une baisse générale du niveau des élèves et une diminution des vocations chez les jeunes étudiants.

Deux ans après, les auteurs de l'enquête mettent en évidence que rien n'a vraiment changé. Ils dénoncent l’inefficacité du système de formation des professeurs.

En Suède, où la formation tout au long de la vie est très développée, elle est très réduite pour les enseignants. Ce n'est pas une question de budget de formation, mais de manque de disponibilité. Les professeurs sont trop peu nombreux du fait de la crise de vocation.

Seul point positif du rapport, la fierté des enseignants vis à vis de leur métier. Malgré l'insatisfaction élevée, les professeurs mettent en avant le rôle fondamental de l'école dans la société. C'est leur seule réelle motivation pour accepter de ne pas quitter l'enseignement.


Repéré sur SVTMånga lärare ångrar sitt yrkesval, http://svt.se/nyheter/sverige/mc-gang-tjanar-grova-pengar-pa-olagliga-piller




Mots clés
, , ,
Pays