Connexion

Syndicate content

Guy Le Guezennec (FN) : »Je veux défendre les valeurs françaises »

jeudi, 24 mai, 2012 - 13:49

Guy Le Guezennec porte les couleurs du Front National pour l'Europe du Nord lors de ces élections législatives. A 63 ans, ce fils d'immigés russes veut défendre les "valeurs françaises" à Londres comme en Seine-Saint-Denis.

 

 

 

 

Myeurop: Qu'est ce qui fait de vous un Français de l'étranger?

Guy Le Guezennec: J'ai vécu une bonne partie de ma vie à l'étranger. Mais avant cela, je suis le fils d'un immigré Russe. J'ai donc été confronté dès mon enfance aux difficultés que rencontrent nombre d’étrangers pour réussir leur intégration dans une société. Dans les années 1980, j'ai décidé de partir au Royaume-Uni où j'excerce ma fonction d'avocat international.

Pourquoi avoir choisi le parti du Front National pour vous engagez politiquement ?

Le Front National est un parti comme un autre. Depuis des années, je votais à droite. Je milite désormais pour le Front.

Un militant de l’UMP m'a dit que le programme du FN ne tenait pas la route. Je lui ai répondu que, contrairement à la droite, le Front n’avait jamais eu la possibilité de le mettre en place. A droite comme à gauche, on nous sert toujours la même sauce. Au moins avec le FN, c'est une sauce nouvelle.

Je ne suis loin d'être un politicien, mais je voulais me lancer dans quelque chose de nouveau. Quand je vais, par exemple, en Seine-Saint-Denis et que je n’entends pas parler français, je ne trouve pas cela normal. Je souhaite donc défendre les valeurs françaises.

Qu'est-ce qui vous a poussé à vous présentez?

La rencontre avec Louis Alliot [compagnon de Marine Le Pen et ex-secrétaire générale du FN, ndlr]. J'ai sympathisé et il m'a convaincu. Et comme je suis en Angleterre depuis très longtemps, on m’a dit “puisque tu veux faire quelque chose chez nous, on va te donner cette circonscription”. C'est comme cela que j'en suis arrivé à me présenter!

Les Français de l'étranger se mobilisent très peu pour aller voter. Pensez-vous que la perspective d'avoir désormais des élus  va changer la donne, et que pensez-vous du découpage des circonscriptions?

Je pense que cela peut faire bouger les choses. Dorénavant, les élections législatives concernent effectivement directement les Français de l'étranger car ils éllisent leurs députés. Pour ce qui est du nouveau découpage de circonscription, c'est un choix comme une autre, je ne sais pas s'il est idéal ou pas. Nous verrons bien.

Quel sont les thèmes qui reviennent les plus chez les Français d'Europe du Nord?

Les Français de l'étranger parlent souvent des mêmes sujets. La double taxation est un des thèmes redondants lors des meetings. Mais pas seulement.  L’éducation des enfants est un problème qui revient souvent. Les Français de l'étranger demandent la gratuité de l'école. Par exemple, à Londres, il n'est pas rare d'avoir à payer 7 500€ l’année.

L'autre problème concerne celui des retraites pour les Français détachés pour un temps déterminés. Quand ils reviennent en France, ils doivent avoir le droit de toucher leur retraite. Je crois qu'il est vraiment nécessaire de mettre au point une législation entre pays européens pour régler cette difficulté.

Pensez-vous que vous avez des chances de remporter la circonscription?

Je ne sais pas. Mais comme d'habitude, tout le monde va tout faire pour que l'on ne gagne pas.


Pays