Connexion

Syndicate content

Portraits de chefs d’Etat: du sérieux et beaucoup d’humour

mardi, 5 juin, 2012 - 16:08

Comme la coutume le veut depuis Napoléon III, François Hollande vient de se faire officiellement photographier par Raymond Depardon. Les internautes se sont immédiatement livrés à des retouches en tout genre. Il n'est pas le premier…

Véritable tradition républicaine, aucun chef d'Etat de la Ve république n'a manqué ce rendez-vous qui marque le début du mandat présidentiel. Charles de Gaulle avait donné le ton en 1958 en posant dans la bibliothèque de l'Elysée. En 2007, Nicolas Sarkozy se tenait debout, entouré des drapeaux français et européens.

François Hollande a opté pour la simplicité, reprenant le choix de Jacques Chirac en 1995 de poser dehors. Ce cliché officiel s'apprête à être accroché sur les murs de près de 36 000 mairies et dans l'ensemble des institutions de la République pendant toute la durée du mandat présidentiel.

Des us et coutumes qui ne sont pas une spécificité nationale.

De l'autre côté de la Manche, la Reine d'Angleterre, chef d'Etat, a, elle aussi, sa photo officielle. Elizabeth II était encore qu'une jeune princesse lorsqu'elle passa pour la première fois devant l'objectif du photographe royal Cecil Beaton en 1942. Au Royaume-Uni, personne n'a oublié la photo officielle de son couronnement en juin 1953. On dénombre 129 portraits officiels de la reine Elizabeth II.

La tradition veut également qu'un peintre officiel dresse le portrait du (ou de la) monarque britannique. A la différence de la France, aucune réglementation n'exige que soit affichée une représentation du chef de l'Etat dans les bâtiments officiels, sauf dans les ambassades britanniques et dans celles des pays du Commonwealth. Son portrait apparaît aussi sur les pièces de monnaies et les billets au Royaume-Uni et dans la majeure partie des anciennes colonies britanniques. Petite anecdote, l'image de la reine est actualisée au fil du temps…

En Italie, ce n'est pas la photo du Président du Conseil Mario Monti mais, comme il se doit, celle du Président de la République Giorgio Napolitano qui orne les murs des écoles publiques, des mairies et des commissariats de police. Au Portugal, le cliché officiel du Président est lui aussi affiché dans toutes les institutions publiques.

Le grand détournement

Depuis toujours, les représentations officielles des chefs d'Etat sont sujettes à des détournements divers. Aujourd'hui avec internet, tout s'accélère. Le portrait de François Hollande fait déjà office de terrain de jeu pour les amateurs de blagues en tout genre sur la toile. Un internaute a même posté sur le réseau social Twitter un montage-photo du président sur lequel apparaît Nadine Morano au volant d'un bolide en passe d'écraser le Président.

Mais le détournement le plus célèbre revient sans doute au groupe de punk rock londonien The Sex Pistols qui avait fait scandale en détournant le portrait officiel de la reine Elizabeth II pour la pochette de son single "God Save The Queen" en 1977. En 2001, le magazine de rock Q a élu cette image détournée "meilleure pochette de disque de tous les temps".

Plus récemment, le portrait officiel du monarque espagnol Juan Carlos a fait le tour du monde après son fameux accident de chasse en Afrique. Sur la photo, on le voit en costume officiel, orné des décorations de la couronne d'Espagne, en plein cœur de la savane entouré de deux défenses en ivoire.

Qui sera le prochain?




Pays