Connexion

Syndicate content

Euro 2012: quand la BBC surfe sur le racisme dans les stades

jeudi, 7 juin, 2012 - 14:52

Un documentaire sur l'antisémitisme et le racisme dans les stades en Pologne et en Ukraine diffusé par la chaîne britannique BBC fait polémique à la veille de l'Euro 2012.

Repéré sur The Guardian

La BBC serait-elle allée trop loin ? Saluts nazis, cris de singes, banderoles antisémites: un documentaire de la série Panorama intitulé "Stadiums of Hate" (les stades de la haine) diffusé la semaine dernière par la BBC dénonce les nombreuses dérives racistes et xénophobes des supporters de football polonais et ukrainiens. Problème: plusieurs personnalités interviewées dans le documentaire s'estiment trahies. Elles reprochent à la chaîne de faire "du sensationnalisme".

Jonathan Ornstein, le directeur du centre communautaire juif de Cracovie en Pologne, accuse la BBC d'avoir déformé ses propos pour étayer la problématique de son documentaire. Ornstein s'est dit

furieux d'avoir été manipulé par la chaine sur un sujet aussi sérieux que l'antisémitisme à des fins sensationnalistes."

Focalisation tendancieuse

Dans un communiqué publié sur le site internet du magazine britannique The Economist, Ornstein explique qu'il avait précisé au journaliste de la série Panorama, Chris Rogers, que

les supporteurs racistes étaient minoritaires et qu'ils n'étaient pas représentatifs de la société polonaise dans son ensemble".

The Guardian rapporte que le directeur du Centre communautaire juif avait même invité le journaliste à interroger deux joueurs israéliens évoluant dans le club local du Wisla Cracovie afin de recueillir leurs témoignages. Le journaliste de Panorama avait décliné l'invitation en précisant que "de telles interviews n'allaient pas dans le sens du documentaire".

Tous mes propos positifs sur la Pologne ont été coupés. Le documentaire dépeint le pays seulement de façon négative"

ajoute Jonathan Ornstein.

Le racisme existe pourtant bien

Même son de cloche chez les supporteurs de football anglais, habitués des déplacements en Europe de l'Est. Mark Perryman, membre du groupe de supporteurs de l'équipe nationale anglaise London England Fans, confirme que le racisme existe dans les stades ukrainiens et polonais.

Mais pour lui, il est présent qu'au niveau des clubs et ne touche pas les sélections nationales. Le dernier match opposant l'Ukraine à l'Angleterre en 2009 s'était déroulé dans le calme, sans le moindre acte raciste, rappelle Perryman. D'après le supporteur, les dernières rencontres européennes entre des clubs anglais et des équipes ukrainiennes se sont, elles aussi, déroulées dans le calme.

Yuri Bender, un journaliste spécialiste du football ukrainien, estime, lui aussi, que le documentaire présente une version exagérée des faits. La BBC se défend en indiquant que des incidents à caractères racistes ont bien eu lieu durant les deux matchs de championnat auxquels l'équipe de tournage de Panorama a assisté. La polémique n'est pas close.

Repéré sur The Guardian: Panorama attacked over 'sensationalist' Euro 2012 racism claims




Pays