Connexion

Syndicate content

Les ados danois toujours plus accros à l’alcool et aux drogues

vendredi, 6 juillet, 2012 - 13:26

Un jeune Danois sur douze est dépendant à la drogue ou à l’alcool. Ils commencent de plus en plus tôt. Parents et pouvoirs publics se renvoient la responsabilté de ce fléau national. Seuls les Anglais sont encore plus accros.

Chaque été, c’est le même rituel au Danemark: vodka, gin, whisky et autres drogues… L’arrivée des beaux jours rime avec excès. La mort d’un jeune scandinave d’une overdose cette semaine au festival de Roskilde en est la dernière tragique illustration. 

Une récente étude menée par des chercheurs de l’Université d’Aarhus révèle qu’un jeune sur douze entre 15 et 24 ans est dépendant à la drogue ou à l’alcool et nécessite des soins. Selon les spécialistes, environ 60 000 jeunes Danois ont de graves problèmes d’addictions à la drogue et à l’alcool. Selon les universitaires, près de la moitié de ces jeunes devraient consulter un médecin et recevoir un traitement pour se soigner.

Ces chiffres sont extrêmement importants. Les jeunes au Danemark commencent à consommer de l’alcool et à prendre de la drogue très tôt. Une grande partie d’entre eux ont des problèmes d’addiction graves"

explique au  journal danois Politiken,  Mads Uffe Pedersen, co-auteur du rapport.

Cocktails dangereux

Le nombre d’adolescents hospitalisés pour overdose ou d’autres problèmes liés à la drogue a été multiplié par trois entre 2000 et 2009. En 2008, près de 3000 jeunes ont été hospitalisé suite à des comas éthyliques.

Les patients sont de plus en plus jeunes. Ils mélangent des drogues modernes, qu’ils connaissent mal, avec des substances plus classiques et consomment de l’alcool par-dessus."

explique le docteur Peter Gulstad Skanning, responsable de la ligne d’écoute téléphonique sur les risques liés aux drogues à l’hôpital de Bispebjerg dans le Copenhagen Post.

Nous avons à faire de plus de plus de cas, surtout le vendredi et le samedi soir. Il n’est pas rare que les patients aient tout juste seize ans."

ajoute Rikke Bjerregaard, infirmière aux urgences de l’hôpital de Hillerød sur l’île de Seeland.

Les bouteilles remplacent les livres scolaires

Pour de nombreux jeunes, tout est prétexte à beuverie note le Copenhagen Post, qui s’inquiète de la tournure que prennent certaines fêtes lycéennes à la fin de la Folkeskole (le passage au lycée).

Le but est de boire le plus possible en un temps record. Jusqu’à hier, les sacs à dos étaient remplis de cahiers et de manuels scolaires. Aujourd’hui, on les a remplacées par des bouteilles de bière, de vin bon marché, …"

note le journal.

Et il semblerait que les parents préfèrent conserver cette tradition malgré ses dérives éthyliques plutôt que de prendre des mesures efficaces.

Lors d’une réunion de parents d’élèves au début de l’année scolaire, la question de l’alcool chez les jeunes a bien été abordée. Un parent d’origine étrangère a même expliqué que dans son pays, la consommation d’alcool était interdite pour les jeunes ainsi que dans sa propre maison. Il s’était alors heurté aux critiques des autres parents d’élèves, qui lui avaient alors expliqué qu’il délirait et qu’il vivait désormais au Danemark."

rapporte l’hebdomadaire anglophone.

Malgré l’encadrement de certaines soirées de fin d'année scolaire par des parents, les accidents liés à l’alcool restent fréquents.

Ivres dès 15 ans

La publication de l’étude sur les problèmes l’alcoolisme et de toxicomanie chez les jeunes a suscité de vives réactions au sein de la classe politique danoise.

Pour Jonas Dahl, porte-parole sur les questions de santé publique au Parti socialiste danois (Socialistisk Folkeparti) cette proportion de jeunes dépendants à l'alcool est "catastrophique" rapporte Politiken.

Sophie Løhde du parti de centre-droit Venstre, estime, pour sa part, que cette situation est "plus que préoccupante et qu’elle illustre un changement de valeurs chez les adolescents du pays". Des programmes régionaux et nationaux devraient être mis en place pour endiguer le problème.

Selon Sophie Hæstorp Andersen, porte parole du Parti social-démocrate, tout reste à faire :

Montrer du doigt ce qui est illégal et ce qu’il ne l’est pas, ce n’est pas efficace. Nous devons encourager les jeunes à venir chercher de l’aide et des conseils sans peur de représailles."

D’après une étude de l’OCDE, 36% des 13-15 ans danois avouent avoir été ivres au moins deux fois. Avec le Royaume-Uni, le Danemark est le pays où la consommation d’alcool chez les adolescents est la plus préoccupante en Europe.




Mots clés
, , , , , , , , , , ,
Pays