Connexion

Syndicate content

Foie gras, Nutella, Kinder, ces produits que l’Amérique boude

lundi, 9 juillet, 2012 - 10:53

Des aliments trop gras, trop salés, ou trop cruels envers les animaux. Des jouets trop petits pour les enfants qui les manipulent. Plusieurs produits européens font l'objet d'interdiction aux Etats-Unis. A juste titre ?

Terminé le morceau de foie gras déposé délicatement sur une fine tranche de pain grillé, nappée de confiture de figue. Depuis le 1er juillet, l'Etat de Californie a décidé d'interdire la production et la commercialisation du foie gras sur son territoire, afin de mettre fin à la "torture" du gavage des oies et des canards.

Votée en 2004, la loi prévoyait de laisser sept ans aux producteurs pour trouver une alternative au gavage animal. La période de grâce étant écoulée, restaurateurs et producteurs américains tentent désormais d'obtenir un recours contre cette mesure. Selon leur avocat, Michael Tenenbaum :

La loi interdisant le gavage ne fournit aucun critère intelligible – tel que le poids, le volume, l’apport calorique – par lequel ceux qui nourrissent les canards (…) peuvent déterminer jusqu'à quel point le canard a reçu plus de nourriture que le texte de loi le permet"

Côté français, les représailles se préparent. Le président du Conseil général du Gers, Philippe Martin, a d'ores et déjà appelé les cavistes gersois à ne plus proposer de vins californiens. D'autres ironisent sur la position américaine, peu encline d'ordinaire à favoriser à tout prix le bien-être animal.

Un récent scandale faisant état de maltraitance dans un élevage de poulets, le Sparboe Egg Farms, fournisseur de la firme Mc Donald's a mis au jour l'absence de loi fédérale traitant du bien être animal dans les élevages de volailles américains.

Mauvaise surprise pour "Kinder"

Le foie gras n'est pas le seul produit prohibé outre-Atlantique. Un autre fait l'objet, malgré son aspect inoffensif, d'une traque douanière incessante : le "Kinder Surprise", du chocolatier industriel italien Ferrero. Interdit depuis 1972 en raison des petits objets susceptibles d'être avalés par les enfants, sa possession sur le territoire américain peut vous valoir une amende de 300 dollars.

En 2011, une citoyenne canadienne, Lind Bird, qui détenait l'œuf interdit, en a fait les frais. Quelques jours après un contrôle douanier, elle reçoit une lettre de sept pages lui demandant, le plus sérieusement du monde, son autorisation pour procéder à la destruction de l'objet du délit, le fameux "Kinder". C'est dire le zèle de la douane américaine pour empêcher l'intrusion de l'oeuf Ferrero sur son sol. En 2009, ce sont plus de 25 000 œufs qui ont ainsi été confisqués. Les douaniers observent deux pics de contrebande par an : à Noël et à Pâques…

Non, le Nutella n'est pas bon pour la santé

Avec le Nutella, le géant Ferrero essuie un autre revers aux Etats-Unis. L'histoire commence avec l'action en justice entamée par une mère de San Diego qui s'aperçoit que la pâte à tartiner est bien moins saine qu'elle ne l'indique sur ses pots. Depuis, d'autres mères de Californie et du New Jersey sont venues grossir les rangs des mécontentes.

Pour mettre fin aux poursuites, le chocolatier a accepté en mars dernier de reverser jusqu'à 4 dollars par pot de Nutella acheté aux Etats-Unis entre 2009 et 2012, dans la limite de cinq pots par famille. Un fond d'indemnisation qui devrait s'élever à plus de 3 millions de dollars.

Par ailleurs, le groupe est tenu de modifier les informations nutritionnelles figurant sur les pots de pâte à tartiner. Qu'on se le dise, le Nutella, star du goûter des enfants et péché mignon de millions d'adultes, est un aliment gras!




Pays