Connexion

Syndicate content

Visite à Volkswagenland, la cité mondiale de l’auto

lundi, 10 septembre, 2012 - 17:07

Volkswagen, Audi, Porsche et BMW aiment mettre en avant leur savoir faire. Ils ont su fidéliser leurs clients en transformant leurs usines en showrooms géants. A la veille du "Mondial de l'automobile", Myeurop a fait le pèlerinage à Wolfsburg, la "Cité de l'automobile" Volkswagen. Edifiant. Premier volet d'une série de reportages au pays de l'automobile.

Un véritable pèlerinage. Chaque année, plus de 2,2 millions de passionnés se rendent à la "Mecque" de l’automobile: l’Autostadt. La "Cité de l’automobile" est un "temple" dédié au champion européen, Volkswagen et ses filiales Volkswagen, Lamborghini, Audi, Seat, Skoda, Porsche, Bugatti.

C’est en effet là, dans cette cité industrielle sans charme de Wolfsburg en Basse-Saxe, que le plus important constructeur automobile du Vieux continent a décidé de construire en 2000 une sorte de "Volkswagenland".

VW, Lamborghini, Audi, Seat, Skoda, Porsche, Bugatti…

Construit sur un espace de 25 hectares jusqu’alors occupé par un parking et par le dépôt de charbon de l’ancienne centrale électrique de l’usine, ce parc comprend notamment huit pavillons dédiés aux grandes marques du groupe. Volkswagen, Lamborghini, Audi, Seat, Skoda, Porsche, Bugatti et les véhicules utilitaires ont tous un bâtiment dans lesquels sont présentés leurs tous derniers modèles.

L’idée derrière ce concept n’est pas seulement de faire rêver les fous de voitures mais aussi de les pousser à "faire une folie" en s’achetant la berline ou le coupé de leurs rêves.

Ainsi 20% des visiteurs de la Cité de l’automobile affirment vouloir, après leur visite chez VW, acheter "rapidement" une nouvelle voiture. L’Autostadt est toutefois bien plus qu’un simple concessionnaire taille XXL.

Ce site, qui a nécessité un investissement de 430 millions d’euros, abrite aussi un superbe musée qui comprend 200 modèles d’une cinquantaine de marques différentes.

Les enfants ne sont pas oubliés. Chez VW on s'occupe des futurs consommateurs dés leur plus jeune âge. Pour occuper ces chères petites têtes blondes (62% des visiteurs viennent avec leurs enfants), le constructeur n’a pas, non plus, lésiné sur les moyens. Les bambins peuvent ainsi notamment cuisiner leur propre pizza "Lamborghini" dans un restaurant italien ou passer leur premier "permis de conduire" dans une halte garderie.

Le géant de l'automobile a également tout prévu pour les plus âgés. Des ateliers sont proposés pour les retraités.

Concerts de Sting ou Peter Gabriel

Un festival de danse et de musique baptisé Movimentos est également organisé chaque année pendant deux semaines. De grandes stars internationales telles que Sting ou Peter Gabriel ont notamment chanté dans l’imposante salle de concert installée en plein cœur de l’aile désaffectée de la centrale électrique de l’usine.

Pour comprendre les différentes étapes de fabrication de leur nouveau "bébé", les automobilistes peuvent aussi effectuer en petit train une visite guidée de l’énorme usine en brique brune de VW qui produit chaque jour entre 3000 et 3500 Golf, Tiguan et autres Touran.

Ces chaînes de montage construites sur plusieurs niveaux couvrent près de 6,5 km², soit une superficie semblable à celle de… Gibraltar.

Vente directe du producteur au client

A la "cité de l’automobile" on vient également prendre livraison de sa nouvelle voiture. Chaque jour, près de 550 visiteurs partent avec.

38% des VW qui sont vendus en Allemagne sont distribués ici, commente Bart Weymaere, un belge qui guide les touristes. Plus de 200.000 véhicules sont ainsi confiés chaque année à leurs acheteurs."

Plusieurs raisons motivent les conducteurs à faire le déplacement en Basse-Saxe.

En venant ici, nous évitons de payer les frais de livraison demandés par notre concessionnaire, explique Felix Hartmann, un berlinois au volant de sa nouvelle Passat. Cela nous permet d’économiser près de 1000 euros".

"Avec cet argent, nous pouvons nous offrir deux belles journées à l’Autostadt. Et puis, récupérer sa voiture ici restera un beau souvenir."

renchérit Filip Bodengesser, un père de famille de Francfort. 

Le constructeur a, en effet, construit pour impressionner ses clients deux tours en verre de 48 mètres de hauteur qui contiennent 400 automobiles chacune. Dans ces bâtiments transparents, des monte-charges géants viennent récupérer les voitures neuves avant de les descendre dans un tunnel où un tapis automatique les amène au centre de distribution.

Là, les propriétaires sont guidés pendant 30 minutes par un employé cravaté afin de découvrir leur nouveau véhicule.

Les clients avec un peu de temps devant eux peuvent également passer une nuit dans le Ritz Carlton construit sur le site.

C’est le 5 étoiles de la chaîne le plus remplis au monde"

explique Nina Harris, une de ses employées.

Le succès du "temple à VW" a dépassé les espoirs les plus fous de ses promoteurs.

Tout avait été prévu pour accueillir un million de visiteurs par an, se rappelle Bart Weymaere. Mais les journalistes disaient que nous pourrions nous estimer heureux avec 500.000 personnes. Toutes ces estimations se sont révélées bien trop prudentes. Les douze premiers mois, nous avons en effet reçu 2,3 millions de curieux."

Et en dix ans, plus de 20 millions de passionnés de l’automobile se sont rendus à Wolfsburg. Les Allemands ont bien du sans-plomb qui coule dans leurs veines… 




Pays