Connexion

Syndicate content

Temps de travail en Europe: la vérité des chiffres

mercredi, 31 octobre, 2012 - 13:26

Les propos du premier ministre français sur les 35 heures ont relancé le débat sur la durée du travail en France. Pour l'alimenter, Myeurop fournit un élément objectif: l'évolution 1993-2011 de la durée hebdomadaire de travail des salariés dans les six principaux pays d'Europe occidentale. 

Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a versé de l'huile sur le feu en relançant le débat sur les 35 heures. Ayant affirmé, dans un interview au Parisien, que cette question n'était pas "un sujet tabou", il s'est employé hier, à l'Assemblée nationale, à rassurer sa majorité en martelant: "il n'est pas question de revenir sur les 35 heures".

Mais le mal était fait et l'opposition a saisi la balle au bond en dénonçant un nouveau "couac" du chef du gouvernement. Et c'est surtout l'occasion pour la droite de réenfourcher sa vieille antienne : on ne peut redresser le pays si la France continue de travailler moins que ses partenaires européens.

Sans se lancer dans l'analyse d'un problème économique fort complexe dont les déterminants sont multiples (croissance, productivité, niveau de l'emploi, des salaires, temps partiel, heures supplémentaires…. etc), Myeurop est dans son rôle en fournissant à ses lecteurs un élément objectif d'appréciation: l'évolution 1993-2011 de la durée hebdomadaire moyenne de travail à temps plein des salariés de l'industrie manufacturière de six pays européens: Allemagne, France, Italie, Royaume-Uni, Espagne, Pays-Bas. Des chiffres harmonisés et mis en perspective par l'office européen des statistiques Eurostat.

 

L'observation du graphique permet les constats suivants:

 

  • La France arrive, avec un peu plus de 39 heures hebdomadaires, en 5ème position en 2011 devant les Pays-Bas et n'est pas très loin de l'Allemagne (un peu moins de 40 heures).
  • En 1999, les Français travaillaient plus longtemps que les Allemands.
  • L'introduction des 35 heures en 1999 a entrainé une forte baisse de la durée hebdomadaire du travail en France: 39,7 heures en 1999, 37,4 heures en 2002.
  • A partir de 2002, la durée du travail remonte nettement en France jusqu'en 2008
  • Il n'y a pas de corrélation entre dynamisme et compétitivité de l'économie (mesurée par la croissance et le solde du commerce extérieur) et temps de travail. En effet les pays où l'on travaille le plus (Royaume-Uni, Italie et Espagne) étant actuellement en récession ou en stagnation économique et en situation de déficit extérieur.
  • La remontée du temps de travail en France à partir de 2002 reflète les mesures du gouvernement Raffarin tendant à favoriser le recours aux heures supplémentaires (revalorisation et augmentation des quotas d'heures).
  • La défiscalisation des heures supplémentaires introduite par le gouvernement Fillon en 2007 n'a pas eu d'effet sur la durée du temps de travail. Celle-ci a même diminué en 2009-2010 en conséquence de la récession économique.

Des informations qui ne manqueront pas d'être diversement interprétées selon les convictions politiques et économiques des observateurs…
 




Pays