Connexion

Syndicate content

Le plan d'aide à la Grèce accueilli sans enthousiasme à Athènes

A Athènes, l'orage gronde toujours malgré l'aide européenne

A Athènes, l'orage gronde toujours malgré l'aide européenne / Dimitri Messinis/AP/SIPA

-A +A
Mar, 27/11/2012 - 18:43

Par  

Les ministres des finances de la zone euro et le FMI ont adopté un nouveau plan d'aide à la Grèce. Il prévoit le versement dès septembre de près de plus de 34 milliards à Athènes. Un nouveau sauvetage accueilli sans le moindre enthousiasme par les Grecs qui ne croient plus en l'avenir de leur pays.

Sauvée la Grèce? L'accord des pays de la zone euro approuvant le versement dès le mois de décembre de 34,4 milliards d’euros à la Grèce, dont 23,8 milliards pour recapitaliser ses banques, a été accueilli avec circonspection par des Grecs qui n'y croient plus, la dette ne cessant d'augmenter au fil des plans de rigueur.

Elle devrait atteindre, selon les projections du FMI, 188 % du PIB en 2013. Certes, grâce aux milliards de la zone euro, plus ceux du FMI, si la Grèce "respecte ses engagements", sa dette devrait par la suite redescendre à 124 % du PIB en 2020 ... au lieu des 120 % prévus jusqu’ici. 

Mais en 2022, il faudra qu'elle passe "clairement sous les 110 % du PIB" ont prévenu ses créanciers réunis la nuit dernière à Bruxelles. Par ailleurs, la Grèce, aujourd'hui en profonde récession économique, doit, d'ici quatre ans, avoir un excédent budgétaire primaire (c'est à dire sans prendre en compte la charge de sa dette) de 4,5 % du PIB. Telles sont les nouvelles conditions imposées pour sauver de nouveau le pays de la faillite.

Bien évidemment, pour espérer un tel miracle en si peu de temps, le gouvernement grec va devoir continuer de tailler à la hache dans les dépenses publiques, y compris les budgets sociaux.

Enthousiasme non communicatif

Mais que pensent les Grecs de cet accord obtenu la nuit dernière à Bruxelles? Contrairement à ce que prévoyaient certains confrères étrangers qui s'attendaient au moins à des manifestations de soulagement et d'espoir retrouvé en l'avenir, ils sont, au mieux, restés de marbre à l'annonce d'un accord permettant d'alléger le fardeau du remboursement de la dette de leur pays.

Face à la perspective d'une 6° année de récession consécutive et d'un chômage à 30% pour 2013 et les difficultés de la vie quotidienne, le laborieux et complexe compromis européen entre les ministres des Finances de la zone euro et le Fonds monétaire international ne pèse pas lourd.

Ainsi, le Premier ministre grec Antonis Samaras a été bien le seul à saluer de manière dithyrambique cet accord:

Il s'agit d'un nouveau départ pour notre pays après neuf mois d'attente. C'est un grand jour pour la Grèce. Demain, commence un nouveau jour pour tous les Grecs".

Un enthousiasme non communicatif confirmé par les titres de la presse hellène d'aujourd'hui.

Seul le quotidien Ta Nea titre, sans sembler vraiment y croire dans ses colonnes, titre:   "Le premier sourire pour la Grèce".

"Un compromis, après12 heures de marchandage…dramatique" estime pour sa part son concurrent Ethnos:

Mais pour Demokratia, les conditions imposées par les partenaires européens de la Grèce sont telles que c'est "Une nouvelle dose empoisonnée":

Pour Augi, c'est "Un feu d'artifice illusoire" à la place d'une vraie solution:

 

Dimitri , la cinquantaine, rencontré ce matin alors qu'il achéte son quotidien, se pose la question :

C'est un grand jour pour qui ? Pour la Grèce, pour les banques, pour les Grecs ? Pour la Grèce, je ne sais pas. Pour les banques, c'est sûr. Et pour les Grecs, j'en doute".

Dimitri est lucide sur le prix à payer pour cette somme débloquée par les Européens : l'application de nouvelles mesures d'austérité.

Prenez mon cas: Premièrement, je vais désormais travailler jusqu'à 67 ans, deux ans de plus que la moyenne des autres Européens. Mais je suis moins à plaindre que les femmes qui sont les grandes perdantes du dernier plan de rigueur. Tous les avantages du fait d'avoir élevé des enfants sont annulés et elles vont partir à la retraite quinze ans plus tard qu'aujourd'hui.

Deuxièmement, je vais payer encore plus d'impôts. Alors qu'ils avaient déjà monstrueusement augmentés déjà depuis l'année dernière. Sans parler de toutes les taxes spéciales, qui nous tombent dessus à tout moment.
Troisièmement, je ne pourrais bientôt plus me soigner. Alors que je travaille et que j'ai un relativement bon salaire. Ils ont regroupé toutes les caisses de sécurité sociale dans un nouvel organisme, EOPPY, qui est déjà au bord de l'asphyxie. Conséquence, les pharmaciens ne délivrent plus de médicaments".

Dimitri, comme d'autres, aurait été prêt à faire des sacrifices, pour désendetter le pays. Mais il ne croit plus à l'action de ce gouvernement, incapable de faire les réformes structurelles de fond, comme de lutter contre la fraude et l'évasion fiscales ou de remettre sur pied des organismes publics inefficaces du fait de la gangrène clientéliste.

L'argent qu'on va recevoir, qu'est ce que cela va changer ? Les salaires et les retraites vont être encore rabotés, alors que ce sont déjà les plus bas de l'eurozone. Or la vie n'est pas donnée à Athènes avec une TVA généralisée à 23% et l'essence la plus chère d'Europe.

Et Dimitri conclut :

Si le dilemme est de choisir entre euros ou drachmes, quelle est la différence d'être fauché en euros ou pauvre en drachmes ? Ce qu'il faudrait, plus que des doses d'argent qu'on nous refile comme à un drogué en manque, c'est une vraie politique de croissance avec des dirigeants politiques grecs et européens à la hauteur. Comme dirait ma mère, on ne peut pas faire une bonne soupe avec des haricots pourris". 




15/04/2014 - 17:54
Partout en Europe les emplois à domicile sont fragilisés. Au Royaume-Uni, l'Etat n'intervient que pour la garde d'enfants,...
08/04/2014 - 18:06
Le match des entraineurs: Grande gueule bat Langue de bois Quand Blanc la langue de bois rencontre Mourinho la grande gueule, il n'y a pas...
17/04/2014 - 12:30
Par Delphine Nerbollier (Berlin)
L'armée française va-t-elle enfin livrer bataille aux violences faites aux femmes dans ses rangs ? C'est le souhait exprim...
13/02/2014 - 14:55
Par Frédéric Therin (Munich)
La France se dote enfin de "class actions". La mesure phare du projet de loi déposé par Benoît Hamon, le ministre d...
15/04/2014 - 17:54
Partout en Europe les emplois à domicile sont fragilisés. Au Royaume-Uni, l'Etat n'intervient que pour la garde d'enfants,...
24/03/2014 - 12:54
Petit toilettage pour l'assurance chômage. Les partenaires sociaux (syndicats et Medef) sont finalement parvenu à un accord, dans la...
02/04/2014 - 18:50
Par Effy Tselikas (Athènes)
Londres et certaines régions d'Angleterre (au Sud et à l'Est) sont aujourd'hui recouvertes d'un épais smog,...
11/04/2014 - 14:23
Par Delphine Nerbollier (Berlin)
Mardi 8 avril, le gouvernement d’Angela Merkel a annoncé un accord sur un texte de loi ouvrant la voie à la double nationalit...
06/01/2014 - 16:35
Par Ludovic Clerima (Paris)
Le ciel londonien pourrait bien changer à tout jamais. Depuis plusieurs années, les agences d'architectures Foster+Partners, Ext...
12/03/2014 - 16:15
Par Benjamin Leclercq (Paris)
C'est quoi ? Nous n'irons pas voir Auschwitz est un roman graphique, documentaire et autobiographique, sur le voyage d'un jeune homme...
11/03/2014 - 15:03
Qu'on se le dise, David est un pacifiste ! C'est la semonce faite par l'Italie à une entreprise américaine qui a os...
11/04/2014 - 16:34
Les derniers chiffres d'Eurostat sur l'éducation, publiés aujourd'hui, sont porteurs d'optimisme. Ces dernières...
02/01/2014 - 18:19
Par Renaud de Chazournes (Paris)
Depuis le 1er janvier, les Bulgares et les Roumains peuvent venir travailler dans n'importe quel pays de l'Union européenne, au nom du...
15/04/2014 - 14:10
Par Effy Tselikas (Athènes)
Que faire cette semaine à Athènes, Berlin, Barcelone ou bien Rome ? Expos, concerts, cinés, spectacles et inclassables: les...
15/04/2014 - 14:10
Par Effy Tselikas (Athènes)
Que faire cette semaine à Athènes, Berlin, Barcelone ou bien Rome ? Expos, concerts, cinés, spectacles et inclassables: les...
15/04/2014 - 14:10
Par Effy Tselikas (Athènes)
Que faire cette semaine à Athènes, Berlin, Barcelone ou bien Rome ? Expos, concerts, cinés, spectacles et inclassables: les...
02/04/2014 - 18:52
Par Elise Gazengel (Barcelone)
Le cinéma espagnol se porte mal. Et pourtant… Malgré l’augmentation de la TVA culturelle (passée à 21%), la...
17/04/2014 - 14:30
Par Benjamin Leclercq (Paris)
C'est quoi ? Manolis est une bande dessinée sur l'exil d'un petit grec de 7 ans lors du conflit qui oppose, au lendemain de la...
26/09/2013 - 17:15
Par Ludovic Clerima (Paris)
Déjà 131 ans... La Sagrada Familia, icône de Barcelone, sera terminée en 2026, révèle El Pais. A...
13/12/2013 - 15:07
Par Delphine Nerbollier (Berlin)
La saucisse vegan (ou végétalienne) fait son entrée sur les marchés de Noël d’Allemagne. En octobre...
28/01/2014 - 13:30
Par Christelle Granja (Paris)
Alors que la grogne se radicalise dans le pays, le Premier ministre ukrainien Mikola Azarov a annoncé sa démission ce mardi, et le...
28/07/2011 - 21:24
Par Marco Bertolini (Maastricht)
Nous avons rendez-vous dans un luxueux appartement dans un quartier résidentiel de Maastricht. Larges baies vitrées, ample terrasse et...
05/06/2013 - 13:41
Par Grégory Noirot (Madrid)
Le droit à l'avortement est-il menacé en Espagne? Le ministre de la justice, Alberto Ruiz-Gallardon, relance la pol...
24/12/2013 - 14:00
Par Daniel Vigneron (Paris)
Dans huit jours, nous serons en 2014, année qui verra 500 millions d’Européens élire pour cinq ans leurs déput...
21/01/2014 - 15:57
Par Effy Tselikas (Athènes)
Un contrôle de police de routine un retour de week-end. Pendant qu’un des policiers, le plus âgé, inspecte le vé...
Pays