Connexion

Syndicate content

Croissance 2012 : la France en milieu de peloton

vendredi, 15 février, 2013 - 16:46

Avec une croissance nulle en 2012, la France se situe exactement dans la médiane européenne de la croissance qui a diminué en moyenne de 0,3% l'an dernier. Parmi les grands pays de l'Europe occidentale, seule l'Allemagne enregistre une progression de son PIB. Mais celle-ci est modeste et sur une pente déclinante.

L'Hexagone n'a pas de quoi pavoiser. En 2012, la croissance de son PIB a été égale à zéro après une hausse de 1,7% en 2011. Mais, au royaume des aveugles, les borgnes sont rois. Car la croissance moyenne de l'Union européenne a été négative l'an dernier (- 0,3%) de même que celle de la zone euro (-0,5%).

L'Allemagne ralentit

De fait, le seul des grands pays européens de l'Ouest à afficher une économie en expansion est l'Allemagne. Mais la hausse de son PIB n'est que de 0,7%, marquant un fort ralentissement par rapport aux 3% réalisés en 2011. Surtout, la tendance n'est pas bonne puisque le PIB allemand a reculé de 0,6% au quatrième trimestre 2012 (par rapport au trimestre précédent) contre un recul limité à 0,3% pour la France et le Royaume-Uni.

La raison de cette apathie germanique est à chercher dans la contraction de la demande extérieure adressée au pays. Non seulement ses marchés européens sont en contraction, spécialement au sud de l'Europe, mais encore le ralentissement de la croissance est sensible dans les pays émergents d'Asie (de 8% en 2011 à 6,6% en 2012) et en Amérique latine (de 4,5 à 3%).

Le Sud plonge

La situation dans le sud de l'Europe est carrément catastrophique. Tandis que la Grèce poursuit sa descente aux enfers avec un recul de 6,5% de son PIB en 2012, le Portugal est en récession de 3,2%, l'Italie de 2,2% et l'Espagne de 1,4%. Plus au nord, les Pays-Bas sont également en croissance négative (-0,9%), de même que le Danemark (-0,5%) et la Finlande (-0,4%).

Le Royaume-Uni, comme la France, affiche une croissance zéro en 2012 mais le pays aurait certainement connu la récession si les Jeux olympiques de Londres n'étaient pas venu donner un coup de fouet à l'activité au cours de l'été.

Situation contrastée à l'Est

Les pays européens qui s'en tirent le mieux se trouvent à l'Est. Les trois petits pays baltes affichent des croissances de 3,2 à 5,3% tandis que la Pologne atteint 2%, soit un net ralentissement de l'expansion par rapport à 2011 (3,8%). La Slovaquie réalise une performance identique (2%). En revanche, les performances de la Roumanie et de la Bulgarie sont plus modestes (+0,5%) tandis que celles de la république tchèque (- 1,1%), de la Hongrie (- 1,8%) et de la Slovénie (- 1,8% environ) sont franchement mauvaises.

Au nord, le seul membre de l'UE à voir son activité progresser est la Suède (+ 0,9%), dans le sillage de sa voisine norvégienne (+ 3%). De même, l'Autriche connait la même croissance que sa voisine allemande (0,7%).

Au total, 13 pays membres de l'UE ont vu leur PIB augmenter en 2012, 12 sont en récession et deux – dont la France – en stagnation.




Mots clés
, , , , , , , , ,
Pays