Connexion

Syndicate content

Laurent Blanc nouvel empereur de la Roma ?

lundi, 3 juin, 2013 - 16:38

Laurent Blanc sera probablement le nouvel entraîneur de l’équipe de foot l’AS Roma. Une nomination importante destinée à remonter le moral des joueurs Giallorossi en pleine déprime après avoir perdu 13 matchs cette année. 

C’est quasiment officiel : Laurent Blanc sera le nouvel entraîneur des joueurs de l’AS Roma, le quatrième club italien en volume d’affaires et de supporteurs. Aux cotés de l’ancien sélectionneur des Bleus, Vincent Candela son ex-coéquipier durant l’aventure avec l’équipe nationale française.

Selon le journaliste sportif italien Marco Battistini, l’ex jour de la Louve installé dans la petite ville de Frascati située à une vingtaine de kilomètres au sud de Rome, serait à l’origine des contacts établis entre l’AS Roma et Laurent Blanc. Pour avoir fait partie de l’équipe des Giallorossi de 1997 à 2005 et participé en 2001 à la prise du Scudetto, l’équivalent italien du championnat français, Vincent Candela a noué des relations étroites avec Francesco Totti, la star de la Roma. Une amitié précieuse selon le journaliste sportif italien Marco Battistini, dont a profité Laurent Blanc.

"Cela se fera"

En février dernier, Laurent Blanc avait déjà été contacté par la Roma. Mais les discussion avaient rapidement capoté, la société dirigée par Franco Baldini, ancien manager de l’équipe nationale britannique et ex joueur lui ayant offert un contrat de seulement quatre mois. "Trop peu pour moi " avait répondu le Français. Aujourd’hui, les conditions ont été modifiées.

Selon la rumeur, l’ex-sélectionneur des Bleus serait recruté pour une période de deux ans soit un an de plus que le PSG. L’homme aurait aussi négocié un salaire de 3,5 millions d’euros par an. Nettement plus que Massimiliano Allegri, l’entraîneur du Milan, le club de Silvio Berlusconi qui doit se contenter de 2,5 millions d’euros!

La chose se fera car la Roma n’a pas trop le choix. Le club souhaitait débaucher Massimiliano Allegri dont le Cavaliere voulait parait-il, se débarrasser car il ne l’aime pas ! Et pourtant, Allegri est un très bon entraîneur. Mais Silvio Berlusconi a entendu la voix des tifosi qui ne voulaient pas qu’Allegri soit licencié. Du coup, il a changé d’idée et la Roma qui avait déjà entamé des pourparlers avec l’entraineur du Milan s’est retrouvée le bec dans l’eau! "

raconte Marco Battistini.

Entrainement à Disneyland

Reste à voir si l’arrivée du nouvel entraîneur suffira à relancer une équipe un peu à bout de souffle. Notamment auprès des tifosi enragés après la défaite infligée aux Giallorossi par l’équipe de la Lazio durant la finale de la Coupe d’Italie il y a deux semaines.

Hués et insultés par les supporters, poursuivis quasiment jusqu’à l’autobus qui devait les ramener au quartier général de Trigoria situé dans la banlieue romaine, les joueurs honteux ont du être escortés par la police. 

Tous les espoirs reposent désormais sur Laurent Blanc même si

on ne lui demandera pas de hisser systématiquement la Roma sur la première marche du podium. La direction se contentera au départ de quelques médailles d’argent voir même de bronze"

ajoute Marco Battistini.

Mais cela ne veut pas dire que le grand patron de la Roma, l’américain James Pallotta, l’actionnaire majoritaire qui est entré aux cotés de la banque Unicredit en 2011 en s’offrant 60% du capital du club de la capitale, pardonnera tout à Laurent Blanc.

Au contraire, cet entrepreneur qui rêve de transformer l’équipe romaine en une source inépuisable de revenus, a besoin de trophées pour concrétiser ses ambitions. Et justifier les accords passés avec plusieurs sociétés américaines comme Disney.

Durant les six prochaines années, l’équipe des Giallorossi s’entrainera à Disneyland en Floride au milieu des Minnie mouse et des Mickey pendant les pauses du Championnat. Une première pour une équipe européenne qui devrait faire augmenter le nombre de tifosi de la Roma, actuellement estimé à 85 millions au niveau mondial!

Un nouveau Colysée pour l'AS Roma

Partant du principe que toute équipe importante doit avoir son propre stade à l’instar des Britanniques et des Espagnols notamment, James Pallotta a aussi décidé d’offrir une superbe pelouse à ses joueurs. Le nouveau stade sera construit sur l’ancien terrain de course hippique à Tor di Valle à quelques kilomètres de l’aéroport de Fiumicino situé au sud de la capitale.

Un projet pharaonique dont le coût est estimé à quelques 300 millions d’euros, sauf imprévus et qui sera terminé en 2016.

Ce sera le Colysée des temps moderne avec 60.000 places, des restaurants, des cinémas, des boutiques. Le stade sera équipé de systèmes de sécurité à la pointe pour éviter les épisode de violence et permettre aux tifosi de venir tranquillement en famille voir les matchs"

explique le directeur commercial Christoph Winterling. En somme, une véritable machine à sous qui devra justifier les investissements de James Pallotta. Laurent Blanc en étant la pierre angulaire.




Pays